L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

La Ville de Marseille face à la catastrophe de la rue d’Aubagne : mobilisation et précisions

Partagez

Alors que le bilan s’alourdit chaque jour (6 morts), la Ville de Marseille se mobilise auprès des habitants et proches des victimes. Elle apporte aussi des informations sur la situation des immeubles effondrés.

Plus de 24 heures après l’effondrement de trois immeubles anciens du centre-ville de Marseille, d’abord aux numéros 63 et 65, puis au 67 de la rue d’Aubagne (1er arrondissement), l’intense et minutieux travail des équipes de secours se poursuit. La mairie de Marseille, dans un communiqué diffusé mardi 6 novembre au lendemain des effondrements de la rue d’Aubagne, détaille la mobilisation en cours et précise les procédures en cours sur les immeubles effondrés.

« A l’heure actuelle, la priorité de la municipalité et de l’ensemble des équipes sur place consiste toujours à secourir les victimes d’un drame au bilan déjà trop lourd, qui risque encore d’évoluer. » La mairie de Marseille reste mobilisée dans la recherche d’éventuels survivants de ce qui est désormais un vraie catastrophe avec déjà six morts retrouvés dans les décombres des immeubles de la rue d’Aubagne.
 Parallèlement à ces opérations de première urgence, rendues difficiles par un intense épisode pluvieux, plusieurs procédures d’aides ont été activées précise la mairie.

105 personnes évacuées


Sur instruction du maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, 105 personnes ont été évacuées par mesure de sécurité ont été relogées dans 60 chambres d’hôtels du centre-ville. Parmi elles figurent des familles qui habitaient dans les immeubles écroulés. Des plateaux-repas ont été acheminés auprès de ces personnes. Ces mesures seront appliquées durant tout le temps nécessaire. L’association régionale des organismes HLM de Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse coordonne et centralise les demandes de logement. 


Un centre d’accueil ouvert

Un centre d’accueil des familles et de leurs proches a été ouvert à la mairie des 1er et 7e arrondissements (61, La Canebière, 1er arr) pour apporter une aide d’urgence et en fournissant des bureaux à la section de police d’identification des victimes. Avec l’aide de la Croix Rouge, près de 300 personnes avaient ainsi été accueillies mardi après-midi. Une cellule d’urgence médico-psychologique a également été mise en place par la police judiciaire pour la population dans le cadre du protocole d’identification des victimes.



Un numéro spécial joignable 24h/24 et non surtaxé (04 91 14 55 61) d’information au public, réservé en priorité aux personnes touchées par ces événements, a été activé par la mairie de Marseille. Ce numéro permet un accès prioritaire au centre d’appels d’Allô Mairie.

Les précisions de la mairie concernant les immeubles effondrés

Concernant les procédures administratives des immeubles effondrés, et dans l’attente des conclusions de l’enquête des autorités judiciaires, la maire de Marseille tient à rappeler les éléments suivants :


> L’immeuble situé au 63 de la rue d’Aubagne, avait été acquis par la Ville de Marseille après 10 ans de procédure et était propriété du bailleur Marseille Habitat. Après un arrêté de péril pris en 2008, il avait été muré et sécurisé afin d’en empêcher l’accès.
> L’immeuble, en copropriété, du 65 rue d’Aubagne, avait fait l’objet, le 18 octobre dernier, d’une expertise des services compétents qui avait donné lieu à la réalisation de travaux de confortement permettant la réintégration des occupants sur recommandation de l’expert mandaté par la justice.

> Le propriétaire du 67, rue d’Aubagne, avait engagé une procédure judiciaire à l’encontre de la copropriété du 65 concernant l’instabilité du mur mitoyen. Marseille Habitat s’était de plus associé à cette démarche.

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.