L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

Quatre députés LREM demandent à la Ville de Marseille de suspendre le Plan Ecole Avenir

Partagez

Quatre députés LREM des Bouches-du-Rhône ont signé une tribune parue dans Libération le 9 octobre. Dans ce texte, les parlementaires remettent en cause le Plan Ecole Avenir de la Ville de Marseille. Ils demandent la suspension du recours à un partenariat public-privé.

Il y a quelques mois, lorsqu’ils étaient interrogés sur le sujet, les députés LREM des Bouches-du-Rhône prenaient des précautions, attendant d’avoir tous les éléments en main pour se forger leur opinion. Le Plan école Avenir programmé par la Ville de Marseille et le choix de la Ville de recourir à un accord de partenariat public-privé (PPP), avec un coût de 1,4 milliard d’euros sur 25 ans, était très controversé. « C’est un sujet sur lequel nous avons été sollicités par beaucoup de citoyens marseillais, à juste titre, car c’est important de savoir comment vont être (re)construite nos écoles », indiquait la Cathy Racon-Bouzon, en juin dernier dans notre émission « Questions de politique », indiquant qu’ils prendraient la parole le moment venu. 

Dans cette perspective, les parlementaires ont auditionné l’Ordre des architectes, des fédérations du bâtiment, des parents d’élèves, les acteurs du collectif « Marseille contre le PPP », quelques experts indépendants mais aussi, à deux reprises, les équipes de la Ville « On a besoin d’avoir des éléments de réassurance de la part de la Ville. Il faut que l’on puisse avoir un certain nombre de garde-fous posés de manière contractuelle et avoir une assurance que les écoles pourront évoluer dans le temps », nous expliquait à l’époque Cathy Racon-BouzonDes assurances que visiblement les députés estiment ne pas avoir obtenu…

Défaut de garanties

Pour Cathy Racon-Bouzon, comme pour les trois autres signataires de la tribune, Alexandra Louis (3ecirconscriprion), Claire Pitollat (2ecirconscription) et Saïd Ahamada (7ecirconscription), le Plan Ecole Avenir ne présente « pas toutes les garanties » pour offrir aux jeunes marseillais des écoles rénovées en fonction de besoins prioritaires clairement identifiées, pour assurer l’indépendance de la ville vis-à-vis d’un opérateur privé qui aurait un marché aussi élevé, pour maintenir un niveau d’investissement annuel suffisant pour l’entretien de l’ensemble du parc scolaire municipal et pour profiter à l’économie locale et au soutien de l’emploi sur notre territoire.  

Remettant en cause la situation financière de la Ville de Marseille, ils disent regretter « que le plan de rénovation dont les écoles marseillaises ont urgemment besoin, soit entériné sous la pression du manque de temps, du manque de moyens et du manque de compétences. » 

Privilégier la maîtrise d’ouvrage

Fort de leur constat, les quatre marcheurs formulent plusieurs demandes à la municipalité, au premier rang desquelles un état des lieux « préalable et exhaustif de l’ensemble du parc scolaire, réalisé en dehors du cadre du marché de partenariat, afin de déterminer les écoles qui doivent être rénovées en priorité. » Parallèlement, ils demanderont à l’Etat d’apporter son concours à l’élaboration du diagnostic et des priorités d’interventions. Ils proposent également un travail collaboratif avec tous les acteurs concernés pour mettre en œuvre une série « d’actions prioritaires. » Ils préconisent pour les travaux les plus urgents d’avoir recours à une procédure de maîtrise d’ouvrage (Mop), de revoir le programme de rénovation, de construction, d’agrandissement… de toutes les écoles de la cité phocéenne « sur la base de priorités et des besoins identifiées par l’étude ». 

En conclusion, les députés demandent à la Ville de Marseille de suspendre la procédure de PPP dans l’attente d’obtenir un diagnostic précis de l’état des écoles.   

Réaction des députés LREM à propos du Plan École Avenir de la Ville de Marseille

Liens utiles :
Partenariat public-privé dans les écoles : les raisons pour lesquelles la Ville de Marseille « ne reculera pas »!
> PPP dans les écoles : le Conseil régional de l’ordre des architectes poursuit son action en justice contre la ville de Marseille
Reconstruction des écoles à Marseille : le PPP à 1,4 milliard d’euros fait débat au conseil municipal
Gomet’ Premium : Cinq candidats retenus pour le PPP dans les écoles de Marseille 

 * Le Plan Ecole Avenir prévoit le remplacement des 31 écoles dites Geep (des préfabriqués en usine, toutes à l’identique) par la construction de 34 nouveaux établissements.

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.