L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole

Gilets jaunes : l’Upe 13 demande au préfet de faire respecter l’Etat de droit

Partagez

La vice-présidente en charge du commerce et de la dynamisation des centres-villes de l’Upe 13 (Union pour les entreprises), Marie Bagnoli, lance un appel à l’aide au préfet dans un communiqué diffusé mercredi 13 février. 

« Marseille a peur : Monsieur le Préfet, protégez nous.» C’est en ces termes alarmants que la lettre ouverte de Marie Bagnoli,  débute. Un appel à l’aide sans équivoque censé interpeller Pierre Dartout, le Préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur sur l’insécurité croissante des commerçants depuis les manifestations des gilets jaunes débutées en novembre dernier.

A 48h du 14e week-end de manifestations en France, Marie Bagnoli, elle-même commerçante, tire la sonnette d’alarme évoquant  « les seuils insupportables des préjudices subis par les commerçants des centres-villes dans notre département.»  Elle dénonce notamment les « groupuscules extrémistes qui profitent de l’anonymat de la foule pour commettre des exactions (…) les actes ou menaces antisémites perpetrés contre les commerçants sans qu’aucune mesure coercitive soit vraiment prise »  et les manifestations marseillaises qui ne disposent « jamais »  d’autorisation préfectorale, mais qui demeurent tolérées par les forces de l’ordre.

« Maintenir l’ordre public  » 

La responsable du mouvement patronal affirme  « qu’une manifestation revendicative peut être interdite par « l’autorité investie des pouvoirs de police », si elle estime que cette manifestation est de nature à troubler l’ordre public. » D’ou la supplique adressée au préfet :  « Monsieur le Préfet, intervenez, faites respecter l’Etat de droit, maintenez l’ordre public avant que nous n’ayons à déplorer encore de nouvelles violences. »  Une demande qui fait écho à la loi “anti-casseurs” qui, bien que fortement contestée, a été votée mardi 12 février à l’Assemblée nationale.

Marine Mardellat

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.