L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole

Ascométal : le procureur choisit Schmolz & Bickenbach

2

Les deux principaux repreneurs, Liberty Steel et Schmolz & Bickenbach, ont passé huit heures, mercredi, à présenter leurs offres à la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg. Mardi, les comités dʼentreprises des cinq sites français de lʼaciériste ont voté en faveur de Liberty Steel avec trois voix pour et deux contre. A lʼusine de Fos-sur-Mer, les 350 salariés ont même choisi lʼoffre du britannique à lʼunanimité. Une décision compréhensible car ce candidat est le seul à proposer de reprendre la totalité du site quand son concurrent Schmolz & Bickenbach prévoit de fermer le train à fils de Fos qui emploie 120 personnes.

Quand le procureur contredit les syndicats

Liberty Steel semblait donc avoir pris un sérieux avantage dans la course à la reprise à la veille de lʼaudience dʼhier. Pourtant, a lʼissue des présentations des repreneurs, le procureur de la République a finalement annoncé quʼil optait pour pour lʼoffre de Schmolz & Bickenbach. Une mauvaise surprise pour les représentants du personnel qui penche davantage pour Liberty Steel qui est le seul à reprendre lʼensemble des sites et des 1 600 salariés. « Je suis très étonné de ce positionnement qui va à lʼencontre de lʼavis des administrateurs judiciaires, des représentants du personnel et de la volonté des collectivités locales. Je demande maintenant à l’État de prendre position pour sauvegarder lʼemploi dans cette entreprise. Jʼose espérer que les travailleurs dʼAscométal ne vont pas payer les pots cassés de lʼamitié franco-allemande si cher au gouvernement », se demande Pierre Dharréville, le député communiste de la 13ème circonscription qui sʼest rendu à Bercy la semaine dernière pour discuter du dossier.

Schmolz & Bickenbach propose un projet industriel sérieux sur la consolidation des aciers spéciaux en Europe et la complémentarité entre les installations françaises et allemandes mais il nʼinclue pas lʼentreprise nordiste dʼAscoval et prévoit dʼabandonner une partie des activités de Fos. En tout, son projet table sur la reprise de 1 250 salariés seulement. Au terme de cette journée, lʼavis du procureur de la République pèse lourd dans la balance mais la décision reste entre les mains du tribunal. La décision finale sera annoncée le lundi 29 janvier.

Pour aller plus loin : 
> Quatre repreneurs en lice pour Ascométal
> Ascométal : Liberty Steel demande lʼaide de la Région pour reprendre le site de Fos
> La Région Sud prête à aider Liberty House pour la reprise d’Ascométal
> Ascométal : Schmolz & Bickenbach reprend finalement Fos-sur-Mer 

Partagez

Auteur

2 commentaires

  1. Ce choix ne m’étonne pas.
    Le site de Saint Saulve, qui était Vallourec, est condamné depuis longtemps. Il comprenait une aciérie, un laminoir et une unité de traitement thermique et finitions. Le laminoir a été fermé, malgré tous les dires des élus locaux et régionaux.
    L’ aciérie a été abandonnée à Ascométal et est devenue Ascoval, “grace” au soutien du ministre de l’économie de l’époque, Mr Macron. Oui, abandonnée car au moment où Ascométal a repris l’aciérie, le groupe était criblé de dettes et recherchait un partenaire financier. Quelques mois après il se mettait en redressement judiciaire. Il ne restera que l’unité Vallourec qui travaille sur des tubes venant d’Allemagne … Ce tajet vaut probablement un investissement en Allemagne… et …
    FIN de la sidérurgie et la métallurgie dans la région Valenciennoise …

  2. bonjour,,étant salarié de l usine ascometal de fos je tiens à préciser que ce sont les organisations syndicales et non “les 350 salariés à l unanimité”qui se sont positionnées en faveur de liberty,les salariés n ont pas été consulté,ni informé,de ces décisions,qui sont très loin de représenter l’ensemble du personnel…..

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.