L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Fos-sur-Mer

Gomet’ Santé : L’État critique Fos-Epseal et refuse d’accuser les industriels

Partagez

Un an après la publication de l’étude Fos-Epseal qui alertait sur la hausse de maladies chroniques dans le bassin de Fos-sur-Mer, l’État livre son analyse de ces résultats inquiétants. Si il avoue les avancées apportées, il réfute le lien direct avec la pollution industrielle.

En janvier 2017, une équipe de chercheurs américains et marseillais ont publié l’étude Fos-Epseal qui a révélé la prévalence élevée des cas d’asthme, de diabète et de cancers sur les communes de Fos-sur-Mer et Port-saint-Louis du Rhône. Les scientifiques sont prompts à faire lien entre ces maladies et la proximité des usines. L’inquiétude des populations a poussé les services de l’État à se pencher plus avant sur cette étude afin d’en évaluer le sérieux. Le sous-préfet d’Istres, Jean-Marc Sénateur, l’agence régionale de santé (ARS), la Dreal et santé publique France ont présenté leurs conclusions lors d’une conférence de presse mardi 20 mars à Istres.

Un échantillon non représentatif

Pour commencer, les autorités ont critiqué la méthode employée. Le panel des personnes interrogées n’est pas considéré comme pertinent : « Les enquêteurs ont frappé à une porte sur cinq mais n’ont pas suffisamment expliqué comment ils on choisi telle ou telle personne », regrette Mélina Le Barbier, chercheuse au sein de Santé publique France, mandaté par l’ARS pour produire une analyse de l’étude. Elle poursuit en relevant des incohérences comme la proportion d’enfants 2,5 fois plus importante pour Port-Saint-Louis dans l’étude alors qu’ils sont deux fois plus nombreux dans la population totale de Fos-sur-Mer. « La participation des habitants au processus de recherche permet d’augmenter la rigueur de l’étude », a répondu dans un communiqué l’équipe Fos-Epseal mardi, se disant prête à apporter des informations complémentaires pour répondre aux critiques de Santé Publique France. L’organisme, par la voix de son directeur Sébastien Denys, a tout de même concédé l’intérêt de cette démarche « complémentaire qui associe les riverains. Cela permet de mettre en évidence certains signaux qui n’étaient pas pris en compte ». Elle a notamment permis de mettre en évidence la prévalence du diabète de type 1 qui n’apparaît pas avec une approche épidémiologique classique.

Pour l’Etat, l’industrie n’est pas le premier coupable

Si la méthode diffère, force est de constater que les données de l’Etat sur l’importance des maladies comme le cancer sur le bassin fosséen sont très proches des résultats de l’équipe de Fos-Epseal. Dans son étude intitulée « l’état de santé du territoire Fos-Berre », l’observatoire régional de santé (ORS) observe une mortalité par cancer supérieure de 34% chez les hommes à la moyenne nationale.Les maladies chroniques et la surmortalité liée au diabète sont également surreprésentées environ de 22 % chez les hommes et 17 % chez les femmes en comparaison à la moyenne régionale. Par contre, il n’observe pas de différence pour l’asthme. Par contre, les autorités refusent d’attribuer l’augmentation de la mortalité à l’exposition aux pollutions d’origine industrielle. L’ORS estime que les cancers sont liés à 40 % aux comportements à risque des populations, comme le tabagisme et l’alcool, et seulement à 5 % aux expositions professionnelles ou entre 4 % et 8 % aux causes environnementales.

En attendant, l’ARS et la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) Paca, annoncent qu’ils vont renforcer leur surveillance de la pollution sur le bassin de Fos-sur-Mer. Un arrêté préfectoral va prochainement être proposé pour réglementer les industriels de la zone de Fos-Berre sur les rejets de composés organiques volatiles (benzène, butadiène, dichloroéthane…). Il demandera une réduction des émissions et une meilleur surveillance des rejets diffus. Une nouvelle étude, menée par l’observatoire Revela 13 qui collecte les données sur les maladies professionnelles liées à l’environnement autour de l’étang de Berre depuis avril 2012, doit également annoncer ses résultats au premier trimestre 2019.

Rapport Analyse Etude Fos Epseal 

L’actualité du secteur de la santé avec Gomet’ Santé

Logo gomet santé RSGomet’ Media propose un nouveau service d’informations baptisé Gomet’ Santé. C’est une chaîne thématique d’actualités, couvrant le secteur de la santé en Provence Alpes Côte d’Azur et Occitanie. Les articles sont diffusés sur le portail Gomet’, dans la rubrique santé, avec un accès réservé pour les abonnés. Ces derniers bénéficient aussi d’une newsletter tous les quinze jours avec une synthèse exclusive d’informations régionales et d’un guide annuaire annuel. Gomet’ Santé a été lancé en partenariat avec le cluster Eurobiomed.

Vous souhaitez recevoir plus d’informations ou vous abonnez, envoyez-nous votre demande à contact@go-met.com ou téléchargez votre bulletin d’abonnement dans le document ci-dessous.

Localité(s) :

Avenue René Cassin, 13270 Fos-sur-Mer, France

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.