L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

Gomet’ Santé : Dhune prépare le lancement d’un fonds d’investissement régional en santé

Partagez

L’institut Dhune lance une étude de préfiguration pour le lancement d’un nouveau fonds d’investissement régional dédié au secteur de la santé. Il espère réunir 100 millions d’euros d’argent public et privé d’ici la fin de l’année prochaine.

Le territoire régional dispose de multiples outils financiers pour accompagner les entreprises mais « il y a globalement un manque d’argent et notamment pour la santé », relève le professeur Olivier Blin. Il a fait ce constat avec le comité industriel de Dhune, l’institut spécialisé dans les neurosciences qu’il dirige. Il s’est alors rapproché des collectivités, notamment le Conseil régional, qui ont adopté l’idée de créer un fonds d’investissement en santé. C’est ainsi qu’est né le projet « First » (Fonds d’Investissement Régional pour la SanTé).

Collectivités et grands groupes doivent apporter 100 millions d’euros

Après plus d’un an de travail, Dhune lance aujourd’hui une étude de préfiguration pour finaliser le projet. Elle sera menée par Frédéric Beneton, polytechnicien, ancien banquier et patron de Bathysmed, une société spécialisée dans les études du trouble de stress-post-traumatique. « On doit mener une analyse précise des besoins en financement des sociétés du secteur de la santé de la région pour convaincre les investisseurs d’abonder notre fonds », explique Olivier Blin. Il espère réunir au moins 100 millions d’euros pour lancer officiellement First à la fin de l’année prochaine. Le fonds devrait être composé à parité par des partenaires publics et privés. Parmi les potentiels participants, la Banque européenne d’investissement, Bpifrance, la Région ou encore les Métropoles Aix-Marseille Provence et Nice Côte d’Azur sont intéressées. Les universités souhaitent également investir mais elles doivent encore réfléchir par quels biais. Côté privé, les banques régionales ont été sollicitées tout comme les grandes sociétés locales de la santé et les mutuelles « qui sont très intéressées notamment par les projets de e-santé », avance Olivier Blin.

Des tickets de 500 000 à 3 millions d’euros

Ce fonds d’investissement pourra accompagner toutes les entreprises de la région qui touche de près ou de loin le domaine de la santé. Il ne se limitera pas aux classiques sociétés de biotechnologies et de matériel médical mais sera également ouvert aux projets de cosmétique, de sport ou encore de numérique dédié à la santé. Concrètement, First souhaite intervenir en complément des incubateurs ou de la Satt qui apportent des tickets de quelques dizaines à quelques centaines de milliers d’euros. Si cela reste à préciser, les montants imaginés devraient varier entre 500 000 à 3 millions d’euros. « Nous souhaitons investir très tôt dans les sociétés pour pouvoir suivre leur développement. C’est un fonds patient », précise Olivier Blin. Aujourd’hui, il a identifié entre 300 à 400 projets locaux qui correspondent à la cible de First. Mais il ne compte pas s’arrêter aux frontières régionales car il veut utiliser First pour attirer des entreprises nationales et étrangères. Ce fonds régional pour la santé est une première en France. « Il existe des exemples dans d’autres régions pour l’énergie, dont nous allons d’ailleurs nous inspirer, mais rien sur la santé », affirme Olivier Blin.

Pour porter le projet, une association baptisée ProFirst a été spécialement créée. Elle est présidée par Roland Rizoulières, économiste de la santé et maître de conférences à Sciences Po Aix. Sont également membres du bureau exécutif, Paul Hoffman, directeur de la FHU Oncoage au CHU de Nice (Vice-Président), Olivier Blin, chef du service de pharmacologie clinique à l’AP-HM et directeur de Dhune (Secrétaire général), Michel Mancis (membre du conseil d’administration), Frédéric Prate, directeur du centre de référence santé, bien-être et vieillissement de l’université Côte d’Azur (Secrétaire général adjoint), Bruno Buisson, président de la société Neuroservice (Vice-Président) et Alexandre Tokay, P-dg de Vect-Horus (Trésorier). A l’issue de l’étude de préfiguration, l’équipe de First sélectionnera un cabinet de gestion spécialisé pour gérer le fonds d’investissement.

LienS utileS :
> Tous nos articles sur Dhune

L’actualité du secteur de la santé avec Gomet’ Santé

Logo gomet santé RSGomet’ Media propose un nouveau service d’informations baptisé Gomet’ Santé. C’est une chaîne thématique d’actualités, couvrant le secteur de la santé en Provence Alpes Côte d’Azur et Occitanie. Les articles sont diffusés sur le portail Gomet’, dans la rubrique santé, avec un accès réservé pour les abonnés. Ces derniers bénéficient aussi d’une newsletter tous les quinze jours avec une synthèse exclusive d’informations régionales et d’un guide annuaire annuel. Gomet’ Santé a été lancé en partenariat avec le cluster Eurobiomed.

Vous souhaitez recevoir plus d’informations ou vous abonnez, envoyez-nous votre demande à contact@go-met.com ou téléchargez votre bulletin d’abonnement dans le document ci-dessous.

L’actualité du secteur de la santé avec Gomet’ Santé

Logo gomet santé RSGomet’ Media propose un nouveau service d’informations baptisé Gomet’ Santé. C’est une chaîne thématique d’actualités, couvrant le secteur de la santé en Provence Alpes Côte d’Azur et Occitanie. Les articles sont diffusés sur le portail Gomet’, dans la rubrique santé, avec un accès réservé pour les abonnés. Ces derniers bénéficient aussi d’une newsletter tous les quinze jours avec une synthèse exclusive d’informations régionales et d’un guide annuaire annuel. Gomet’ Santé a été lancé en partenariat avec le cluster Eurobiomed.

Vous souhaitez recevoir plus d’informations ou vous abonnez, envoyez-nous votre demande à contact@go-met.com ou téléchargez votre bulletin d’abonnement dans le document ci-dessous.

 

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.