L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

Industrie et transition énergétique : les industriels prêts à accélérer

Partagez

Le Forum de l’industrie de demain s’est tenu vendredi 9 novembre au Palais de la Bourse à Marseille. L’événement, organisé par EDF et d’Industries Méditerranée, a réuni plus de 600 décideurs. Il a été marqué pour les appels à accélérer la mutation « bas carbone ».

EDF et Industries Méditerranée organisaient la 3e édition Forum de l’industrie de demain au Palais de la Bourse à Marseille vendredi 9 novembre. L’événement, qui proposait cette année un focus sur les enjeux du bas carbone, s’est ouvert par 20 ateliers participatifs. Animées par des experts, porteurs des grands projets du territoire (Iter, Provence Grand Large, Piicto, etc) ou par des élus (plusieurs députés étaient présents), chargés de présenter les politiques publiques, ces tables-rondes ont permis de mieux connaître les acteurs et les projets en cours ou à venir. En deuxième partie de matinée, après la conférence plénière particulièrement riche,  les échanges directs se sont multipliés entre les quelque 600 décideurs réunis.

Thierry Chaumont (UIMM) : « l’alternance pour recruter  »

Hôte de la manifestation, Jean-Luc Chauvin, président de la Chambre de commerce et d’industrie Marseille Provence a donné le ton en ouverture. « L’industrie est un secteur qui innove en permanence. C’est une filière majeure de ce territoire, historique et d’avenir, qui va porter le développement économique des années futures ». La filière représente 406 000 emplois directs et indirects en région et près d’un tiers de l’emploi salarié privé. Pour Thierry Chaumont, président de l’Union des industries et des métiers de la métallurgie, l’industrie recrute (10 000 intentions d’embauche par an dans la région) mais fait face à des difficultés pour trouver des candidats, d’où l’intérêt de la réforme lancée par le gouvernement en matière d’apprentissage souligne-t-il : « Nous croyons à l’alternance comme l’une des solutions pour recruter. » Le président de l’UIMM profite de son intervention en tribune pour saluer et féliciter Jacques-Thierry Monti, le directeur régional d’EDF et Christine Baze, la présidente d’Industries Méditerranée (regroupement des fédérations industrielles du territoire) pour l’organisation de l’événement.

EDF mise sur la « complémentarité des énergies »

Le défi de la transformation énergétique dans le milieu de l’industrie est au cœur des débats. « L’électricité va se substituer à d’autres formes d’énergies. L’Agence internationale de l’énergie dit qu’en 2015 l’électricité représentait 18% de la consommation d’énergie totale dans le monde et qu’elle sera de 36% en 2035 », souligne Jean-Bernard Lévy, le P-dg d’EDF. Le groupe EDF croit « à la complémentarité des énergies : nucléaires et renouvelables (éolien, solaire, hydraulique…). Il y a besoin de tout ça un peu comme dans un équilibre alimentaire », explique de son côté Bruno Bensasson, le P-dg d’EDF Renouvelables.

Martine Vassal, la présidente de la Métropole Aix-Marseille Provence et présidente du Département des Bouches-du-Rhône abonde. « Je ne pense pas que l’électrique soit le 100% de l’énergie renouvelable de demain. Nous sommes aujourd’hui dans une phase de développement. Nous n’avons pas encore assez de recul pour savoir ce que chacune de ces énergies renouvelables génèrent comme autres contraintes. » Martine Vassal qui, avant de monter à la tribune, a signé avec Jean-Bernard Lévy une convention de partenariat avec EDF. Objectif : réussir la transition énergétique du territoire grâce notamment à l’investissement d’un milliard d’euros sur cinq ans dans le cadre d’un plan global Métropole-Département. 

Une région « bénie des dieux » pour les énergies renouvelables

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est « territoire béni des dieux » déclare Renaud Muselier, président de la Région Sud. Et il souhaite faire fructifier le capital naturel du territoire : « Notre région a le potentiel pour être une région avec une COP d’avance, à travers notamment le développement des énergies renouvelables qui génère déjà la création de véritables filières économiques sur le territoire. »

En images

Nicolas Jeuffrain, le président de la société spécialisée Tenergie, connaît bien les avantages du territoire. Son entreprise se développe dans le solaire. Mais il ne veut pas cacher les freins au développement de son activité, qu’ils soient culturels, techniques ou dans le domaine crucial du foncier. La région Sud est la troisième région photovoltaïque de France métropolitaine avec 1520 gigawatts en 2017. « Si on ramène la production énergétique solaire à la superficie, la région est la première » observe Nicolas Jeuffrain. « On pourrait dire que c’est très bien sauf que c’est largement insuffisant. Le parc solaire français ne couvre que 2% de la consommation énergétique globale, là où la plupart des pays européens sont entre 5 et 7%. Il y a encore beaucoup de chemin à faire ».

De nombreux défis : organisation et attractivité

Bruno Grandjean, le président de l’Alliance pour l’industrie du futur insiste lui sur le « défi de l’intelligence collective  » posé à la France.  Le pays doit se mobiliser pour structurer la transition en cours. « Nous sommes face à des pays organisés différemment, parfois plus autocrates dans ce domaine. Si nous ne nous réagissons pas, ce sont 30% de l’industrie française qui pourraient disparaître. » Autre défi majeur pour l’industrie nationale : sa capacité à attirer les jeunes.  « Nous avons tout le savoir-faire, mais nous sommes encore en échec partiel pour l’attractivité de nos métiers » reconnait Jean-Bernard Lévy.

La conférence plénière a aussi été marquée par la présentation de Kalina Raskin, la directrice générale du Centre européen d’excellence en biomimétisme. Durant 30 minutes, elle a exposé un vaste panel d’applications économiques et industrielles inspirées du génie du vivant. De quoi alimenter en idées de futurs projets du territoire. Les participants du Forum de l’industrie de demain 2018 ont pu ensuite découvrir dans les galeries du Palais de la Bourse le “Parcours de l’Industrie” où plusieurs industriels de la région présentaient leurs innovations. Autre attraction : l’exposition photographique sur les grilles du palais de la Bourse avec de superbes photos des sites des industriels du territoire.  A voir, sans faute, jusqu’au 26 novembre.

Liens utiles :
> Retrouvez les extraits de la journée sur notre fil Twitter #ForIndustrie
> Retrouvez les extraits en vidéos sur le fil Twitter @EDF_Sud
> Découvrez notre supplément Le Digest Industrie & transition énergétique 2018 diffusé à l’occasion du Forum de l’industrie de demain.

 

Localité(s) :

Palais de la Bourse, 9 La Canebière, 13001 Marseille, France

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.