L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Finances] Une année record pour le capital-investissement en Paca

Partagez

France Invest vient de publier sa dernière étude sur le capital-investissement en Provence-Alpes Côte d’Azur. Avec 603 millions d’euros investis dans les entreprises locales, l’année 2017 bat tous les records. 

Après les multiples crises qui ont frappé l’économie européenne et mondiale, le capital-investissement repart à la hausse pour atteindre un niveau jamais égalé en 2017. La dernière étude de France Invest fait état d’une année record avec 14,3 milliards d’euros investis dans les entreprises françaises l’an dernier, en hausse de 15 % par rapport à 2016. La région Provence-Alpes Côte d’Azur profite pleinement de cette montée en puissance. En 2017, les sociétés de private equity ont injecté 603 millions d’euros dans les entreprises du territoire, soit plus du double que sur l’année précédente (270 millions d’euros). « C’est le signe du dynamisme de notre économie régionale qui dispose d’atouts formidables », se félicite Pierre Grand-Dufay, le délégué régional de France Invest et co-fondateur de Tertium Management.

La Région Paca a battu son record historique en 2017

La Région Paca a battu son record historique en 2017

4e région de France pour les montants investis

Troisième région de France par son PIB par habitant et sixième pour son PIB en valeur qui représente 7 % de la richesse nationale, Provence Alpes Côte d’Azur s’appuie une situation géographique et des infrastructures qui offrent des opportunités pour de nombreux secteurs d’activité comme le maritime, la pétrochimie, le tourisme… Avec les 600 millions injectés l’an dernier, la région se positionne en quatrième position nationale en terme de montants investis. Elle arrive derrière Paris, Auvergne-Rhône-Alpes et les Hauts de France et devance les Pays de la Loire et l’Occitanie. Mieux, avec 172 entreprises soutenues en 2017, elle arrive en troisième place juste derrière Auvergne-Rhône Alpes et loin devant les autres. Par rapport à ses voisins, le tissu économique local est majoritairement composé de petites et moyennes entreprises. Résultat, le ticket moyen apporté par les fonds d’investissement est largement inférieur à la moyenne nationale. Il s’établit à 3,5 millions d’euros, plaçant la région avant-dernière à égalité avec la Nouvelle Aquitaine et devant la région Centre. Pour autant, les montants investis augmentent sur toutes les tailles de tickets.

Grâce à son tissu de start-up dynamiques, la région voit se multiplier les opérations de capital innovation. Une soixantaine d’entreprises ont été accompagnées pour financer l’innovation et surtout, les montants investis sont plus importants. Ils sont passés de 21 millions d’euros en 2016 à 48 millions l’an dernier, soit plus du double. « Il ne s’agit plus de faire de l’amorçage mais de les accompagner sur un projet concret. Les entreprises locales sont beaucoup plus matures qu’auparavant. Elles ont donc besoin de plus d’argent pour financer leurs projets », explique Pierre Grand-Dufay. Cette montée en puissance des PME se traduit également par une hausse des opérations de capital-développement. En 2017, 92 entreprises ont été accompagnées dans ce type d’opérations pour un montant total de 218 millions d’euros contre 140 millions l’année précédente. Cependant, la région doit encore progresser pour donner naissance à davantage d’entreprises de taille intermédiaire. « Nous avons encore un gros retard à rattraper par rapport à nos voisins comme Auvergne-Rhône-Alpes », avoue Pierre Grand-Dufay. Contrairement aux autres régions, tous les secteurs d’activités sont représentés en Provence Alpes Côte d’Azur, ce qui est une force mais certaines filières semblent mieux placées pour donner naissance aux futurs champions français. « La logistique est particulièrement performante chez nous, notamment grâce à la proximité du premier port français à Marseille-Fos », avance le délégué régional de France Invest. Le secteur médical est également l’un des fleurons de la région qui ne rechigne pas à faire appel aux fonds d’investissements. En témoignent les belles opérations réalisées par Biotech Dental (52 millions d’euros en juin 2018), Imcheck Therapeutics (20 millions d’euros en 2017) ou encore HalioDx (18 millions d’euros en janvier 2018). Cependant, les sociétés de capital-investissement doivent encore porter la bonne parole pour convaincre davantage les chefs d’entreprises encore réticents à ouvrir leur capital.

Les fonds d’investissements boostent la croissance des entreprises

L’augmentation des montants investis par les fonds dans l’économie locale s’explique pourtant par un changement des mentalités : « Les patrons commencent à comprendre l’intérêt d’avoir un fonds à leur côté pour grandir », affirme Pierre Grand-Dufay. Dans son étude, France Invest montre que les entreprises accompagnées sont plus performantes. En 2016, l’échantillon des sociétés accompagnées par le capital-investissement affiche une croissance nettement supérieure à la croissance du PIB en valeur des pays de l’OCDE : + 5,4 % contre + 3,3 %. Même chose pour l’emploi. Sur un échantillon de 3 000 entreprises ayant levé des fonds, ce sont plus de 45 000 postes qui ont été créés soit une hausse de 3,7 % contre seulement 1,2 % dans les pays de l’OCDE. Pierre Grand-Dufay va même plus loin en affirmant « que l’appui des fonds améliore aussi la politique de responsabilité sociétale des entreprises ». Et d’expliquer : « Quand on a un fonds d’investissement à son capital, on a un associé qui vous apporte gratuitement ses conseils et son expérience dans tous types de secteurs. Les entreprises qui ont fait ce choix le savent. Maintenant, il faut continuer à communiquer pour convaincre les autres des avantages indéniables qu’on peut leur apporter ».

Les entreprises accompagnées par un fonds affichent une croissance supérieure à la moyenne

Les entreprises accompagnées par un fonds affichent une croissance supérieure à la moyenne

Si les fonds investissent davantage dans les entreprises, c’est également car ils parviennent à récolter davantage d’argent auprès des investisseurs. Au cours de l’année dernière, les fonds français ont collecté 16,5 milliards d’euros, un record. « La rentabilité du private equity a aujourd’hui largement dépassé celle de l’immobilier ou du Cac 40 », explique Pierre Grand-Dufay. L’investissement dans les entreprises affiche un rendement moyen de 10,8 % sur quinze ans quand l’immobilier atteint péniblement les 4 %. De plus, les dernières réformes fiscales avec le remplacement de l’ISF par l’impôt sur la fortune immobilière pousse les investisseurs à délaisser la pierre pour le private equity. Si cette tendance profite également aux fonds de la région, « cela reste plus difficile de récolter de l’argent car l’intérêt est principalement local contrairement à Paris », avance Pierre Grand-Dufay. Aujourd’hui, les sociétés de capital-investissement régionales parviennent au maximum à créer des fonds allant jusqu’à 50 ou 60 millions d’euros. « Mais cela reste suffisant pour soutenir les projets du territoire. Il faudra grossir quand les besoins des entreprises locales auront également évolué », déclare le patron de Tertium qui vient de lancer son deuxième fonds doté de 60 millions d’euros.

Lien utile :
L’étude complète de France Invest

Auteur

Un commentaire

  1. Pingback: Une année record pour le capital-investissement en Paca | Section Simiane-Mimet

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.