L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

Le collectif “Marseille et moi” lance un appel : « Osons la Métropole ! »

Partagez

L’appel pour « une nouvelle cité » tient en cinq points. Les premiers signataires soulignent notamment la nécessité d’une fusion avec le département, d’une charte de gouvernance et d’un scrutin de liste.

L’organisation du pouvoir au niveau du territoire continue de mobiliser les cercles de réflexion alors que le gouvernement travaille à une réforme qui devrait être dévoilée cet été, ou au plus tard à la rentrée. Les députés des Bouches-du-Rhône ont été reçus par le préfet lundi 16 avril pour évoquer les ajustements nécessaires. L’heure est à la consultation et au débat. Les parlementaires de la majorité s’apprêtent à tenir des réunions élargies sur ce thème à partir de mi-mai tandis qu’un groupe de travail au sein de la République en marche des Bouches-du-Rhône planchent depuis plusieurs mois sur des hypothèses, pistes et propositions. Dernière sortie en date, celle du collectif “Marseille et moi” qui cogite sur le futur de Marseille à travers des soirées débats. 


L’association qui sera accueillie par Gomet’ le 16 mai prochain à 18h30 pour un débat avec Gilbert Orsoni sur le fonctionnement des finances locales (ancien doyen de la fac de droit de Marseille-Aix), a lancé le 17 avril sur son site, un appel pour un nouvel élan métropolitain. Nous publions ici l’intégralité du texte ainsi que les premiers signataires.


« Osons la Métropole ! Appel pour une nouvelle Cité »

« Aix-Marseille-Provence est née en 2016. Mais existe-t-elle encore pleinement ? Avec presque deux millions d’habitants, un territoire de plus de 3 000 km2, deux grandes villes et 90 communes, la métropole peut-être la cité du futur. Plus qu’un engagement politique, une dimension économique, une réalité culturelle, il faut ici et maintenant une prise de conscience citoyenne, car aujourd’hui c’est déjà demain ! 
Pour les signataires de cet appel cinq exigences s’imposent.
1 La métropole reste à construire. Elle doit en finir avec les baronnies et les rivalités stériles, proscrire le clientélisme, écarter les spéculations électorales. Avec vous, c’est une Cité à inventer sur un territoire riche de ses potentialités, ses talents, ses différences. L’addition de ses atouts ne doit léser personne. L’intérêt collectif est le moteur de cette entreprise.
2. La métropole a une échelle pertinente pour rivaliser à l’international et affronter les défis de la mondialisation. Il faut inscrire son développement dans un avenir commun et proposer à toutes les générations les conditions pour vivre et prospérer ensemble . Il est urgent de mettre en œuvre le schéma des transports et déplacements pour préparer l’avenir, d’organiser la solidarité entre les territoires et d’articuler la Métropole avec la Région.
3. Métropolitains, nous le sommes déjà : nous utilisons tous les jours les ressources de ce territoire, pour étudier, travailler, nous soigner, nous cultiver et nous divertir. Pour trouver un nouveau souffle, la démocratie locale doit devenir une démocratie d’usage. Les usagers de la métropole doivent en devenir les citoyens. La fusion nécessaire de la métropole et du département, supprimant un échelon administratif et apportant de la richesse, doit permettre d’additionner les compétences, les savoir-faire, les prospectives. Cette dynamique ne peut s’envisager sans prendre en compte trois éléments : la proximité, la solidarité, la mobilité : cela fera l‘objet d’une charte pour la gouvernance.
4. La métropole doit à sa jeunesse des horizons prometteurs. Les jeunes générations doivent être associées au développement et à la gouvernance d’un territoire à ré-inventer ; ils permettront une meilleure prise en compte de la révolution numérique, en reliant les « in » et les « out » de ce changement planétaire, qui se traduit en fait entre les habitants des métropoles et ceux des autres territoires. Il faut associer la jeunesse pour assurer la mobilité indispensable qui favorise la transversalité, l’accès partout et pour tous à la culture, l’offre de formation la plus large possible, l’ouverture à l’international et surtout pour mettre fin aux ghettos urbains périphériques délaissés par les grandes villes.
5. La métropole exige un mode de scrutin sincère et direct, de liste. Il exclura les combinaisons et les tripatouillages d’appareils. Ceux qui auront demain à la gérer doivent être élus sur un programme clair, des objectifs et un calendrier précis, une perspective à atteindre : un territoire partagé. »

Premiers signataires :
Aldo BIANCHI, Président de « Marseille et moi », Michel TAGAWA, Secrétaire général, Jacques BOULESTEIX, Astrophysicien, André DONZEL, Universitaire, Philippe LANGEVIN, Economiste, Jean VIARD , Sociologue , Professeur Jean-Louis SAN MARCO, Christine BARTOLOMEI , Magistrate Honoraire , Jean KEHAYAN, Ecrivain, Michèle RUBIROLA, Médecin, Hervé NEDELEC, Journaliste, Thérèse TALHA, Traductrice, Laurent FALZOI, Entrepreneur, Valentine DESPLATS, Architecte, François BALLESTRACCI, Hélène PICON-BERNARD, Médecin, Alain BEITONE, Sociologue, Caroline DANIEL, Enseignante, François MAURICE, Professeur, Alain BRUNELLO, Ingénieur, Stéphane RIBEIRO DE ABREU, Architecte-Urbaniste , Jacques DURAND, Chercheur, Jean BONELLI, Alain GILLET, Professeur, Jean-Pierre LIEUTAUD, Martine BIGOT, Ingénieure, Pierre HUGUET, Enseignant, Alain FOUREST, Ewa KAZINSKI, Cadre de la Fonction Publique, Gilbert ORSONI, Universitaire, Philippe TAGAWA, Médecin, Nisou COSTA, Artiste peintre, Luc GUIOL , Monique SALAPIAN, Educatrice spécialisée, Jeanine AUDOIN, Professeur, Arnaud BIZALION, Editeur, Jean-Marc DANDREU, Chiraze MZATI, Attachée de service clientèle, Patricia OURADOU, Psychanalyste, Elio TISI, Employé consulaire, Mireille THEVENY, Professeur, Gérard PICON, Médecin, Emmanuelle VINET-TAGAWA, Administratrice de théâtre, Larbi TALHA, Economiste, Robert SALAPIAN, Jeanine LEJEAN, Professeur, Nina KEHAYAN, Ecrivaine, Louis BARTOLOMEI, Magistrat Honoraire , Jean-Pierre ETIENNE, Nathalie VOUTIER, Ingénieure, Francis AUDOIN, Professeur, Marie-Amal BIZALION, Journaliste, Nicole THUET, Cadre, Guy CALLY.

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.