L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Start-up] Back to CES 2019 : mission réussie pour All Road Mobile, O’Sol et Skavenji (1/3)

Partagez

Le CES 2019 de Las Vegas a fermé ses portes le 11 janvier dernier. Rencontres avec investisseurs, distributeurs et médias du monde entier ont rythmé les quatre jours de ce salon pour les nombreuses startups présentes. Gomet’ fait le point avec certaines pépites de la délégation régionale qui ont pu exposer à la grand-messe de la tech mondiale.

Avec la coque TiX, l’iPhone devient tout terrain

Ce n’est un secret pour personne : les smartphones, et notamment l’iPhone, ne sont pas spécialement adaptés à certaines activités telles que les sports extrêmes. Il suffit de le protéger avec une coque me direz-vous. Oui, mais encore faut-il qu’elle soit de qualité. C’est justement sur ce créneau que se positionne la start-up marseillaise All Road Mobile avec sa protection baptisée « TiX ». Résistance aux chocs, chutes et liquides sont ses principaux arguments, grâce notamment au Titanium utilisé pour sa conception. La jeune pousse a également mis un point d’honneur à ce que l’esthétique de l’étui reste « élégant » et ne trahisse pas le design original de l’appareil. Divers accessoires (flotteur, capteur, lampe, etc) peuvent aussi se fixer sur la coque pour l’adapter à diverses activités.

Pour ce premier séjour à Las Vegas, All Road Mobile, créée il y a tout juste un an, s’est vu décerner un CES Innovation Award. Une récompense qui tombe à pic, à quelques semaines de la commercialisation de TiX, prévue pour mars 2019. « Ça nous a permis d’être immédiatement mis en avant », se réjouit Marc Mota, président de la start-up. « Le CES, c’est LA vitrine sur le marché américain et sur le monde. Notre ambition étant d’aller tout de suite à l’international, c’était donc « the place to be » pour nouer nos premiers contacts avec des distributeurs, des médias américains et asiatiques (nos futurs plus gros marchés) et des investisseurs privés ou institutionnels », ajoute-t-il. Si le travail en cet après CES va rester intense, il est tout de même en bonne voie. La campagne de précommande, lancée en octobre dernier sur la plateforme Indiegogo, a en effet plus que doublé les objectifs, s’élevant à près de 35 000 € sur les 15 000€ visés.

Kino, de l’électricité partout avec soi

Le tournesol, c’est ce qui a inspiré la start-up cannoise O’Sol pour sa solution Kino. Ce dernier est un générateur solaire mobile, déployable et intelligent. Quel rapport avec la fleur surnommée « grand-soleil » pensez-vous ? Le soleil justement. Et plus particulièrement le fait que le générateur suit le mouvement de l’astre tout au long de la journée pour capter au mieux ses rayons. Une énergie dont il se nourrit pour recharger ses batteries afin de fournir de l’électricité à des équipements de petite et moyenne puissance, de jour comme de nuit. Nomade, cette technologie peut fonctionner partout. Elle est justement conçue pour les activités outdoor voire même les missions humanitaires où l’accès à l’électricité s’avère souvent compliquée.

O’Sol, créée en 2016, vient de lancer une levée de fonds il y a quelques semaines. Son objectif : atteindre 800 000€ pour financer la mise sur le marché de sa solution, espérée pour 2019. Sa présence au CES devrait avoir une répercussion en ce sens dans les semaines à venir. « Notre stand et nos générateurs ont eu beaucoup de succès, en partie parce que Kino est un générateur esthétique qui capture souvent l’imagination des visiteurs », confie Enrique Garcia, l’un des fondateurs. « Nous avons eu de nombreux retours positifs de la part de clients et de distributeurs potentiels, aux États-Unis comme dans d’autres pays (Japon et Nouvelle-Zélande par exemple). Nous avons également reçu l’intérêt de certains investisseurs américains ». Mission CES accomplie avec succès pour la start-up. Cap désormais sur 2019 pour une mise en lumière de son tournesol moderne.

Avec SkavenjiBox, on produit et consomme sa propre électricité

Une autre start-up de la délégation régionale, elle aussi venue des Alpes-Maritimes mais cette fois de Nice, a choisi de rendre l’électricité à portée de tous. Créée en 2016, Skavenji conçoit un boîtier qui se connecte à diverses sources d’énergies renouvelables pour générer de l’électricité. Par exemple un petit panneau solaire, fourni avec la box, ou tout autre équipement y compris ceux fabriqués par soi-même (machine de musculation, éolienne artisanale, vélo générateur, etc). Il suffit ensuite de brancher son appareil électrique au boîtier via une de ses prises intégrées pour consommer l’électricité autoproduite. Avec sa technologie, Skavenji souhaite « permettre à chacun de participer à la transition énergétique, en expérimentant, en apprenant et en produisant sa propre énergie renouvelable chez soi ».

Au CES, la box de la start-up niçoise a reçu un accueil très positif de la part des Américains, et même des Canadiens. « Certains, en voyant les prises européennes sur le prototype du boîtier, nous ont même demandé : « Et nous alors, c’est pour quand ? », raconte Gaël Desperriès, le fondateur, sur les réseaux sociaux. « Ils sont très sensibles au DIY et à la question de la réappropriation », souligne-til. La box est d’ores et déjà disponible en précommande sur le site internet de la start-up au prix de 395€. La livraison de la technologie est quant à elle prévue pour le deuxième trimestre de l’année 2019.

 

Liens utiles : 

Go to CES 2019 : Ow1 et Beelife, les start-up en route pour Las Vegas (1/3)
Go to CES 2019 : Exalt3D et Foxtripper en route pour Las Vegas (2/3)
Go to CES 2019 : Connected Garden, Eddo.drop et Lum’in à l’assaut de Las Vegas (3/3)
Avec 55 start-up, la Région Sud en force au CES de Las Vegas

 

 

Localité(s) :

Las Vegas Convention Center, 3150 Paradise Rd, Las Vegas, NV 89109, États-Unis

Auteur

Un commentaire

  1. Pingback: Back to CES 2019 : mission réussie pour All Road Mobile, O’Sol et Skavenji | Agathe Perrier

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.