L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Aix-en-Provence

Air24 place le digital au centre des enjeux environnementaux

Partagez

A l’occasion de la 4e journée nationale sur la qualité de l’air, thecamp accueillait mardi 18 septembre la première édition du forum Air24 organisé par Atmosud.

A l’occasion de la 4e journée nationale sur la qualité de l’air, thecamp accueillait mardi 18 septembre la première édition du forum Air24 organisé par Atmosud, l’association en charge du contrôle de la qualité de l’air dans la région Paca, en partenariat avec la Fédération interprofessionnelle des métiers de l’environnement atmosphérique (Fimea). Pour ce premier évènement, Air24 met le digital au centre des nouvelles solutions d’assainissement de l’air.

Une fois pénétré au sein de thecamp, ce palais triangulaire à l’architecture futuriste, le néophyte assiste à une série de conférences réunissant une quarantaine d’intervenants, ingénieurs et académiques. A noter le discours de bienvenue de Pierre Maria, président d’Atmosud, et plusieurs prises de parole sur la thématique « L’air dans la vie, le sport et la santé. » Le visiteur peut aussi prendre part à des ateliers design et fabrication au cœur d’ICI thecamp (l’atelier design, aka fablab de thecamp), puis admirer une multitude de performances interactives (mur d’engagement, lancement d’un nouveau projet artistique).  

« Ce nouvel évènement nous concerne tous pour la seule et bonne raison que nous respirons tous le même air. Auparavant, on ne possédait aucune donnée concernant la pollution liée aux activités portuaires à Marseille par exemple, parce que l’on ne mesurait pas. On savait que les navires polluaient mais impossible de savoir en quelle quantité, et quels types de polluants ceux-ci rejetaient exactement. Aujourd’hui, il est quand même écologique et cohérent d’avoir une réflexion sur ce sujet» souigne Anne Claudius-Petit, conseillère régionale du groupe Union pour la régionDans les allées du salon Aircamp,  de nombreuses start-ups et autres “scale-ups” (entreprises en forte croissance) présentent leurs dispositifs et solutions. Visite guidée ci-dessous.

Repères :
> Le groupe Acoem
 Année de création : 1996. Siège : Lyon avec une filiale à Aix-en-Provence (effectif à Aix : 5-6 employés). Domaines d’expertise : Spécialisé dans les domaines du monitoring, du design et de la défense.  Le groupe propose aux industriels des produits et services destinés à prévenir et contrôler les pollutions environnementales (air, bruit et vibrations) à l’aide de capteurs, pour répondre à des enjeux de santé. Il conçoit également des produits plus silencieux et écologiques pour réduire l’impact environnemental des entreprises. Acoem intervient dans le secteur de la défense avec un capteur de détection acoustique qui identifie et localise les menaces dans les villes (détonation d’armes à feu par exemple) à l’aide d’ondes sonores générées. Prototypes de détection : Ecotech serius gas analyser (capteur détectant la présence d’ozone, de dioxyde de carbone, et de gaz très toxiques tels que l’hydrogène sulfuré –H2s- ou le dioxyde d’azote –NO2- dans l’air), Greenhouse measurement (qui détecte le N2O, CO, CO2, et le Méthane), puis des capteurs météorologiques (meteorological sensors) mesurant la vitesse du vent, les radiations solaires, la pression atmosphérique, et les précipitations. Chiffre d’affaires : 87 millions d’euros

Le groupe C2S air intérieurSiège : Aix-en-Provence Domaine d’expertise : C2S est un prestataire de services d’analyses environnementales, il réalise des diagnostics de Qualité d’Air Intérieur (QAI) depuis dix ans. Nouveauté : Air 360- nouvelle méthode de diagnostic du taux pollution et d’allergènes dans un bâtiment en 3 étapes. 1) collection d’informations globales sur le bâtiment choisi (possède-t-il un système d’aération ? poussière ? moisissures ?), 2) diagnostic et repérage des zones polluées dans le bâtiment et de la source du polluant .3) Identification du polluant et prévention.

Le groupe Jaguar NetworkAnnée de création : 2001 Siège : Marseille, L’Estaque Effectif : 150 salariés Domaines d’expertise : Initialement hébergeur de serveurs cloud et opérateur telecom, Jaguar Network met également au point des stations monitoring de comptage de flux (trafic, piétons dans une ville), et de détection de pollution de l’air (source, quantité de gaz rejetée) et sonore. Prototypes de détection : Les stations V1 Premium, V2 Advanced, et la toute nouvelle station Smart City (lire par ailleurs), dotée d’une intelligence artificielle et commercialisée en 2019. Chiffre d’affaires : 40 millions d’euros.

Le groupe Igienair Siège : Achères (Ile-de-France), antenne à Aix-en-Provence (35 salariés à Aix). Domaines d’expertise : Entretien des réseaux de ventilation dans les hôpitaux, pharmacies, écoles et crèches, développement de dispositifs de monitoring de la qualité de l’air. Prototypes de détection : AeraMax, purificateur d’air (système de filtration de particules polluantes). Chiffre d’affaires : 38 millions d’euros

 > Le groupe RubixEffectif : 80 salariés. Siège : Toulouse. Domaines d’expertise : Mesures météorologiques comme l’hygrométrie (mesure du degré d’humidité dans l’atmosphère), la température et la lumière, mesures acoustiques, diagnostics de qualité de l’air et détection d’odeurs et d’allergènes dans l’air (identification des sources de pollution), perception de vibrations. Une fois ces mesures établies, Rubix établit une cartographie des nuisances de l’air et sonores et permet le déclenchement d’une alarme pour signaler une concentration anormale de polluants, d’allergènes ou une nuisance sonore inhabituelle (détonation d’arme à feu). Prototypes de détection : Le Rubix PoD, petit boîtier esthétique placé au sein d’un environnement de travail. Il mesure 8 paramètres dont la détection de gaz toxiques, d’odeurs de moisissure, d’allergènes. Ce dispositif peut être placé dans un open space, un atelier de production, une chambre d’hôtel, ou autre espace public fermé.

 

 

 

Localité(s) :

550 Rue Denis Papin, 13290 Aix-en-Provence, France

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.