L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole

[Urgent] Après deux ans de négociations, le Chinois Quechen choisit Fos pour s’implanter en Europe

0

Le  groupe Quechen a décidé d’installer son usine de silice à Fos-sur-Mer. Le premier protocole d’accord officiel a été signé entre le géant chinois et les acteurs du territoire Marseille-Provence, à l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron, en Chine.

Après plusieurs mois d’attente, de subtiles et longues négociations, Quechen a fait son choix. Le groupe chinois a préféré Fos-sur-Mer à Rotterdam, aux Pays-Bas et Krefeld-sur-Rhin en Allemagne, pour y implanter sa première usine européenne de silice. A l’occasion de la visite du président de la République en Chine, le premier protocole d’accord a été signé entre le N°3 mondial de la silice pour les « pneus verts » et le grand port Maritime de Marseille (pour le terrain), la société Kem One (l’entreprise fournissant les fluides à Quechen) et Provence Promotion (qui agit au nom du territoire). La signature a eu lieu en présence de Christine Cabau-Woehrel (GPMM), Philippe Stefanini, pour Provence Promotion, du ministre de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire ainsi que du directeur général de Business France, Christophe Lecourtier. Cette négociation a été menée par l’Agence métropolitaine Provence Promotion, copilotée par Béatrice Aliphat, vice-présidente de la Métropole Aix-Marseille Provence, en charge de l’industrie et l’énergie et Jean-Luc Chauvin, président de la Chambre de commerce et d’industrie Marseille Provence (CCIMP).

 105 millions d’investissement et création de 130 emplois

Ce mémorandum d’entente ouvre ainsi la phase finale de négociation exclusives pour l’accueil sur la zone industrialo-portuaire de PIICTO (plateforme industrielle et d’innovation « Caban-Tonkin), de l’une des plus grandes usines au monde de silice à haute dispersion. Quechen souhaite implanter une unité de production de silice (capacité totale de 70 000 tonnes/an en France) et dans un second temps de silicate de sodium et d’acide sulfurique représentant un investissement de 105 millions d’euros et la création de 130 emplois. Le site comptera également une unité de R&D (recherche et développement) qui emploiera une dizaine de chercheurs.

Cette date marque aussi l’aboutissement d’un travail collectif de deux ans pour attirer sur le territoire le groupe chinois, qui a étudié 27 sites industriels en Europe. Dans la dernière ligne droite, Fos-sur-Mer était en concurrence avec Rotterdam. Fos-du-Mer représente pour Quechen d’une implantation stratégique pour le développement de l’entreprise. Il lui sera ainsi possible de livrer les clients en deux jours par la route au lieu des huit semaines actuelles (préparation de la commande, de dédouanement en Chine et de transports routiers). Parmi ses principaux clients, Colgate (Etats-Unis), Michelin (France), Goodyear et Continental (Etats-Unis). 

Le marché des pneus verts devrait peser 1,15 milliards en 2020

Dans les premiers temps, Quechen devrait faire appel à un fabricant d’acide sulfurique de la région lyonnaise ou à des distributeurs basés à proximité de Fos, le silicate venant, quant à lui, de Chine, en vrac. Il sera déchargé au terminal de la plateforme de PIICTO ou à travers le terminal à conteneurs de Fos-sur-Mer. Une action collective sera lancée avec les partenaires locaux qui accompagnent le projet depuis ses débuts pour identifier les sous-traitants de la région en mesure de répondre aux besoins de l’entreprise.

Parallèlement à son projet européen, Quechen poursuit sa stratégie d’internalisation lancée en 2016, avec également la construction d’une usine en Thaïlande. Le Chinois entend surfer sur la forte croissance mondiale annoncée de silice. Selon les données du secteur, 5% par an pour la période de 2012 à 2020, liée à la consommation plus forte de chaussures de port, de voitures et de dentifrice… En ce qui concerne le marché des pneus verts, à l’horizon 2020, la production mondiale est estimée à 1,15 milliard.

REPERES
Les grandes étapes du projet Quechen 
Décembre 2015 : Première évocation d’un industriel chinois en recherche d’un site chimique avec l’avocat Bruno Lefèbure de retour de 10 ans à Shanghaï, (désormais membre du Club M Ambassadeurs), Didier Parakian, président de la commission « Economie et Innovation » de la Métropole Aix-Marseille Provence et administrateur de l’Agence métropolitaine Provence Promotion et Philipe Stefanini (DG de l’Agence métropolitaine Provence Promotion).
Janvier 2016 : première visite de repérage de Benjamin Denis, vice-président international de Quechen sur les qutre plateformes chimiques (Fos, Berre, Lavéra, La Mède).
Mars 2016 : première visite de Weidong Que, PDG de Quechen sur les sites de Fos (Kem One) et Lavéra (PetroIneos).
Juin 2016 : deuxième visite de Weidong Que. Rencontre avec la présidente du GPMM, le maire de Fos. Visite à Marseille puis à Paris organisée avec Business France auprès des conseillers industries du Président de la République et du Ministre de l’Economie.  Signature du premier courrier d’engagement sur les aides par le préfet, le président de la Région, le président de la Métropole.
Eté 2016 : lancement sur co-financement Métropole, Total et Provence Promotion de l’étude quatre saisons du site retenu par Quechen à Fos.
Octobre 2016 : visite au siège de Quechen près de Shanghaï à l’occasion de la mission export et tourisme du président de la Région en Chine. Premier round de négociation avec la Métropole (Gérard Gazay et François Bernardini, les directions générales du GPMM et de Kem One et Provence Promotion.
Novembre 2016 : annonce par Quechen de sa préférence pour Rotterdam. Organisation en réaction avec Business France d’une invitation de M.Que à l’Elysée au Conseil stratégique de l’attractivité (Métropole, Région, Kem One, GPMM, Business France et Provence Promotion)
Décembre 2016 : visite du directeur financier de Quechen reçu par Jean-Luc Chauvin, président de la CCIMP avec des entreprises chinoises du territoire.
Janvier 2017 : déplacement au siège de Quechen du président de la CCIMP, de la présidente du GPMM, de Provence Promotion et du conseiller économique de l’ambassade de France à Pékin pour un troisième round de négociation, avec en appui une lettre du secrétaire d’état à l’Industrie confirmant les aides.
Avril 2017 : envoi par le GPMM et Kem One d’une proposition de protocole d’accord sur les offres techniques et les aides à M. Que cosignée par les présidents de la Métropole AMP, de la Région et le Préfet.
Mai 2017 : visite à Marseille du nouveau conseiller de M. Que, M. Zhu, pour une reprise du dossier comparatif entre Rotterdam et Fos.
Juillet 2017 : visite de M. Que Marseille à l’invitation du Président de la Métropole AMP pour les célébrations du jumelage avec Shanghaï.
Septembre 2017 : signature d’un MOU confidentiel par Quechen GPMM, Kem One et l’Agence métropolitaine Provence Promotion pour l’ouverture d’une période de négociation exclusive.
Novembre 2017- Décembre 2017 : série de trois visites de Quechen et de ses avocats pour terminer les due diligences et aboutir à une lettre d’intention de Quechen confirmant la validation de l’offre technique et des aides et se donnant jusqu’à fin mars 2018 pour confirmer sa décision et entrer en phase de contractualisation.
Janvier 2018 : Signature d’un triple MoU entre Quechen et le GPMM, KemOne et l’Agence métropolitaine Provence Promotion, dans le cadre de la finalisation du projet d’usine sur la plateforme PIICTO. Cette signature s’effectue dans le cadre de la visite officielle du Président de la République Emmanuel Macron en Chine.

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.