L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole

[Electotweet] Hassen Hammou, le Marseillais surprise qui s’invite dans le débat de François Hollande

0

L’Electotweet hebdo. Nouveau rendez-vous proposé par la rédaction de GoMet’ chaque vendredi. Aujourd’hui, actualité oblige, nous avons suivi dans la métropole les réactions politiques à l’intervention de François Hollande. Surprise, c’est un Marseillais qui fait débat… Revue de tweets.

C’était un exercice d’explication à mi parcours. François Hollande était l’invité, jeudi 6 novembre, d’une émission « Face aux Français » sur TF1 pour tenter de fendre l’armure et d’inverser… sa courbe de popularité. Un exercice délicat suivi par quelques personnalités locales, dont la députée PS et ancienne ministre Marie-Arlette Carlotti, qui a elle même tweeté plusieurs fois pendant la soirée :

Si dans une première partie le Président de la République a répondu à des questions d’ordre personnelle, demandant le respect de sa vie privée sur l’affaire Gayet, il a ensuite égrainé des propositions aux Français choisis par TF1 qui l’ont interrogé directement. Il a notamment répondu sur le chômage, qui n’a pas baissé depuis son arrivée à l’Élysée, contrairement à ce qu’il espérait :

«J’avais parlé de l’inversion de la courbe du chômage. Ce n’est pas venu, je m’en suis fait le reproche parce que c’était une espérance pour beaucoup, notamment ceux qui étaient demandeurs d’emploi.»

François Hollande a également évoqué des cours de « codage » informatique dans les écoles (voulait-il dire de « code », plutôt ?), afin de favoriser l’enseignement numérique. Une initiative saluée par le député PS Patrick Mennucci :

Curieusement, les élus UMP du département sont restés très silencieux  sur les réseaux sociaux pendant la soirée, laissant aux socialistes le champ libre pour commenter l’intervention du Président de la République. Ainsi Stéphane Mari, patron de l’opposition municipale ou encore Anne-Sophie Dedieu, membre du Bureau national des Jeunes socialistes : 

Puis vint le troisième intervenant face à François Hollande, présenté comme un « jeune Marseillais demandeur d’emploi », titulaire d’une capacité en droit : Hassen Hammou. Très vite, Twitter s’enflamme et retrouve la trace de ce garçon de 25 ans qui fut candidat aux dernières municipales en 2014 dans le 8e secteur, remporté par la sénatrice socialiste Samia Ghali. Il avait recueilli 186 votes, soit 0,88% des suffrages exprimés. Une vidéo de lui lors d’une réunion publique à l’Estaque le 14 mars 2014 fait son apparition :

Pendant ce temps, François Hollande répond à son interlocuteur, qui l’interroge sur la jeunesse, dont le candidat PS avait fait une priorité pendant la campagne de 2012 : « On va créer 15 000 emplois d’avenir supplémentaires » d’ici janvier prochain, déclare le Président de la République. Ces emplois feront partie des 45 000 emplois aidés supplémentaires déjà annoncés par le gouvernement. Catherine Chantelot, adjointe au Maire de Marseille, réagit sur Twitter :

En pleine guerre pour les prochaines cantonales sur la question des alliances avec Jean-Noël Guérini, le président du Conseil général exclu du PS, les militants socialistes attaquent Hammou sur sa prétendue appartenance au Parti radical de gauche (PRG), qui avait soutenu Guérini localement pour les dernières élections sénatoriales.

Problème : le jeune Marseillais, interrogé dans la soirée notamment par LCI, a démenti toute appartenance au PRG : « Je n’ai pas été candidat PRG. Je suis un associatif engagé. Je n’ai aucune carte politique, je ne représente aucun parti et Jean-Michel Baylet -président du PRG- ne m’a donné aucune investiture lors des dernières municipales à Marseille », a-t-il expliqué.

 

(Crédit photo : capture d’écran TF1 Hassen Hammou face à François Hollande)

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.