L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Politique] Tweet hebdo : un premier débat des Régionales à plusieurs vitesses

0

Le premier débat des régionales en Paca s’est déroulé mercredi 21 octobre. Retransmis en direct sur Europe 1 et I-télé, il a permis pour la première fois aux principaux candidats de s’opposer frontalement avec le même temps de parole.

Il était attendu par beaucoup. Mais les oppositions partisanes se sont moins cristallisées que prévu. Explications.

Estrosi-Le Pen : un duel chargé d’attaques personnelles

Ils sont les favoris des sondages et ils le savent. Christian Estrosi et Marion Maréchal-Le Pen ont cherché tout au long de ce premier débat à se voler la vedette l’un l’autre. Au point de faire passer le débat de fond au second plan. Durant toute l’émission, les attaques personnelles n’ont cessé de fuser entre les deux candidats donnés favoris par les sondages. Plutôt que de commenter le programme de son adversaire, la députée frontiste de Vaucluse préfère évoquer le passé du maire de Nice.

La benjamine de l’Assemblée Nationale poursuit sur le sujet de la dette, voulant montrer les mauvaises qualités de gestion de M. Estrosi : «A la métropole de Nice, la dette a été multipliée par 3.» 

L’élue FN a également attaqué le maire de Nice sur sa « proximité avec un imam radical » de la ville. Face à ces attaques, l’élu des Alpes-Maritimes a été poussé dans ses retranchements. En retour, il l’a taclée sur son statut d’héritière et son absence de programme concret.

Le seul véritable point sur lequel le député Les Républicains et la petite-fille Le Pen se rejoignent correspond à la Villa Méditerranée. Tous deux reprochent à cette infrastructure de coûter trop cher au contribuable régional. Ils proposent donc de la vendre s’ils sont élus à la présidence de la région. Position qui tranche avec celle de Sophie Camard ou Christophe Castaner, la première souhaitant que cette structure accueille davantage de congrès, le second souhaitant la conserver en l’état. 

Castaner se révèle et Camard se démarque

Jusque-là peu visible face à ses adversaires très médiatiques, Christophe Castaner a pesé dans le débat, réagissant face aux deux favoris du scrutin. Il a exposé sa vision d’une région multiculturelle, radicalement opposée, à celle de Mme Le Pen.

Christophe Castaner est allé jusqu’à attaquer son adversaire sur sa réserve parlementaire en l’accusant « d’utiliser sa réserve parlementaire en la donnant à des amis à elle. » 

Quant à Sophie Camard, elle est restée timide pour son premier débat, se faisant régulièrement interrompre par les autres candidats ou les animateurs. La tête de liste écologiste a néanmoins marqué des points en rappelant qu’elle « travaille encore »  contrairement à ses trois autres adversaires qui sont tous députés et n’occupent plus que des mandats politiques. 

La publicité, grand vainqueur

Le débat s’est déroulé en six phases d’environ dix minutes chacune. Elles étaient à chaque fois entrecoupées de longues périodes de publicité, ce qui a agacé pas mal de téléspectateurs. Certains twittos allant même jusqu’à dire que c’est la publicité  « qui avait le plus long temps de parole. »

Réactions après le débat : Estrosi serein, Le Pen en colère

En quittant les locaux où était organisé le débat entre 4 des candidats à l’élection régionale en Paca, les mines étaient différentes d’un camp à l’autre. Christian Estrosi est allé rejoindre dans la soirée des militants et des membres de sa famille politique dans le 6 ème arrondissement de la ville. « Il paraissait assez serein, indique un participant, pour lui ce coude à coude avec le FN dans les sondages ne l’inquiète pas forcément. Il préfère même une égalité fédératrice qu’un point d’écart qui produirait l’effet inverse dans les urnes ». De son côté, la principale rivale de Christian Estrosi dans les sondages, Marion Maréchal-Le Pen serait repartie des locaux rapidement et énervée par sa propre prestation.

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.