L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Réfugiés] SOS Méditerranée et Médecins du monde mobilisent la société civile pour affréter un navire de secours

0

C’est à Marseille, au Mucem, que l’association créée à Berlin en mai dernier a choisi de lancer son opération de crowdfunding. Nous y étions.

Dehors l’ambiance est aux loisirs et à la fête. Un cinq mâts de croisières de luxe est amarré sur le quai du J4. Et la manifestation « Urban Elements » divertit les promeneurs et amateurs de sports urbains et nautiques. Mais quelques mètres en-dessous, dans l’auditorium Germaine Tillion du Mucem, l’ambiance est toute autre. L’heure est à la mobilisation citoyenne face à la crise des migrants. Ici la société civile européenne tente d’apporter sa propre réponse. La solution envisagée par SOS Méditerranée – affréter un bateau de secours médicalisé – est certes partielle, mais forcément utile et juste.
SOS Méditerranée
Ce bateau d’urgence, le Markab, doit aller croiser au large des côtes italiennes face à la Libye et sauver des vies. Là où plus de 2 500 migrants ont déjà péri cette année. L’idée vient de Klaus Vogel, un capitaine de marine marchande allemand qui a rapidement vu que les besoins étaient là alors que l’Europe, avec le dispositif Triton, se repliait sur ses côtes et frontières. 


S’affranchir des atermoiements politiques



La Marseillaise Sophie Beau, vice-présidente de l’association et professionnelle réputée du secteur humanitaire, souligne : « Notre action se situe en dehors de l’agenda politique officiel. Notre priorité est de secourir des personnes en danger de mort. Pour cela nous pensons que la société civile peut se mobiliser sans les considérations politiques des Etats. » L’opération de financement participatif lancée samedi 12 septembre au Mucem vise à récolter 100 000 euros. Une somme importante mais insuffisante compte tenu des moyens nécessaires pour une opération en mer de cette ampleur avec un bateau équipé médicalement. Une sorte de clinique flottante. 


La présentation du projet en vidéo


Médecins du monde est partenaire et apporte sa logistique et ses moyens médicaux. Il reste à acheter ou à louer le navire, ancien bateau pilote de 60 m, identifié en mer du Nord. « Il a une spécificité que nous recherchions : son intérieur est très grand et peut recevoir 400 personnes » explique Klaus Vogel. Un total de 350 000 euros est nécessaire chaque mois pour financer les opérations en mer. A lui seul, l’achat du Markab représente 1,2 million d’euros mais il peut être loué en attendant de réunir la somme nécessaire. « Car l’objectif est bien de s’inscrire dans la durée et d’être autonome » explique Sophie Beau.

 « Ils n’ont plus rien et sont accueillis ici comme… »


« Nous chercherons aussi des fonds auprès des autorités publiques mais notre force ce sera justement l’apport des particuliers qui auront soutenu l’initiative au départ » lance encore la Marseillaise. Les témoignages poignants se succèdent. Philippe Martinez, héros moderne, capitaine de remorqueurs raconte comment il a sauvé des centaines de vies ; le photographe Giorgos Moutafis commente ses terribles clichés ; Muhamed Abdulfatah raconte sa propre traversée dans cette mer qui vient au même moment lécher la mantille en dentelle du Mucem.

Fyras Mawazini, bénévole et co-responsable du groupe Moyen Orient à Médecins du Monde souligne en quelques mots l’essentiel : « Ces gens -là, qui décident de tout quitter ne le font pas pour aller chercher en Europe une quelconque protection sociale ou des avantages. Ils sont forcés par la terreur et l’oppression. » Une jeune irakienne, la gorge nouée, prend la parole : « Les migrants prennent tous les risques, ils abandonnent tout, n’ont plus rien et sont accueillis ici comme… » Elle ne finira pas sa phrase mais tout le monde l’applaudit.

 « Le respect de l’homme et de sa dignité quelle que soit… »



Extrait de la charte de l’association adoptée à Berlin le 9 mai 2015.


« SOS Méditerranée est une initiative de citoyens aux compétences professionnelles variées (maritimes, humanitaires, médicales, juridiques etc.). L’association a vocation à s’ouvrir aux acteurs des sociétés civiles européennes, méditerranéennes et africaines concernées par les migrations empruntant les routes maritimes vers l’Europe. SOS Méditerranée est une association humanitaire indépendante de tout parti politique et de toute confession, qui se fonde sur le respect de l’homme et de sa dignité, quelle que soit sa nationalité, son origine, son appartenance sociale, religieuse, politique ou ethnique. SOS Méditerranée s’assigne les objectifs suivants :
> Sauver les vies humaines Par des opérations de sauvetage en mer des bateaux en détresse Par des soins d’urgence délivrés à bord des navires de sauvetage

> Protéger et accompagner Par une écoute et un soutien médico-psychologique Par un accompagnement vers les dispositifs d’information et d’assistance aux migrants sur le territoire européen.

> Témoigner sur les réalités et les visages de la migration Pour informer les opinions publiques européennes de la situation des migrants en mer Méditerranée, témoigner sur les réalités et visages de la migration et rendre hommage aux personnes disparues sur le trajet. Pour informer les migrants dans leurs pays d’origine et/ou de transit, de la réalité des conditions d’accès à l’Europe et des dangers auxquels ils s’exposent. Pour sensibiliser l’opinion publique, les institutions européennes et les gouvernements nationaux sur les conséquences dramatiques de leur politique migratoire. »

Lien utile :
Participez à l’opération de financement participatif sur Ulule
Lire notre précédent article sur SOS Méditerranée.

Partagez

Localité(s) :

Prom. Robert Laffont, 13002 Marseille, France

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.