L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Présidentielle] La droite locale entre déception et incompréhension

0

Les élus Les Républicains du territoire s’expriment après l’éviction de François Fillon du second tour de l’élection présidentielle. Déception et appel à l’unité sont de mise.

Avec 19,94 %, François Fillon (Les Républicains) se classe en troisième position et ne sera donc pas au second tour. Vingt minutes à peine après l’annonce des premières tendances, l’ancien Premier ministre assume sa défaite. « Malgré tous mes efforts, malgré toute ma détermination, je n’ai pas réussi à vous convaincre. J’assume mes responsabilités. Cette défaite est la mienne et c’est à moi seul de la porter », a-t-il déclaré. L’ancien Premier ministre appelle ses soutiens à se rassembler pour les élections législatives. « Nous aurons la possibilité de faire entendre la voix de la droite et du centre. Ne vous dispersez pas, restez unis et déterminés. » Le candidat éliminé a déclaré qu’il voterait Emmanuel Macron sans donner de consignes de vote : « L’abstention n’est pas dans mes gènes, surtout quand un parti extrémiste s’approche du pouvoir. »

Dominique Tian : « Inquiet pour la suite »

Dominique Tian, député des Bouches-du Rhône, se confie à Gomet’ et se dit « déçu pour François Fillon, qui aurait été un grand président », et « inquiet pour la suite », jugeant qu’Emmanuel Macron « n’a pas la carrure et n’aura probablement pas le soutien de la majorité législative ». Le premier adjoint au maire de Marseille fera cependant comme Jean-Claude Gaudin et votera pour le candidat d’En Marche !, estimant : « Entre deux maux, il faut choisir le moindre. » 

Lionel Royer-Perreault, maire (LR) des 9e et 10e arrondissements, exprime lui aussi sa déception : « Quand vous croyez en un programme, un candidat, des valeurs et que les Français font un autre choix, ce sentiment est naturel et humain. » L’édile constate, avec l’échec de François Fillon et celui de Benoît Hamon, les limites du système des primaires, « un exercice qui se veut démocratique mais pas totalement adapté à nos institutions ». Il ajoute : « J’attends de voir comment Emmanuel Macron entend faire émerger une majorité avec des sensibilités allant de Robert Hue jusqu’à Alain Madelin. C’est le grand paradoxe de cet homme : il apparaît comme un candidat nouveau mais s’appuie sur des gens intégrés dans le système politique depuis 40 ans. » En cause notamment, selon Lionel Royer-Perreault, le « matraquage médiatique sur les supposées affaires de François Fillon, qui a pourri la campagne ».

Macron : un candidat « strass et paillettes » selon Guy Teissier

Guy Teissier, député des Bouches-du-Rhône et filloniste de la première heure, regrette que « les Françaises et les Français n’aient pas fait le choix de la raison, de l’espérance et du redressement national dont notre pays à tant besoin. » Le vice-président de la Métropole souligne l’échec du gouvernement sortant et se demande : « Comment peut-on imaginer qu’après 5 ans de socialisme durant lesquels nos concitoyens ont souffert, ils aient préféré ce soir renouveler leur confiance à l’ancien ministre de François Hollande, Emmanuel Macron ? » Un candidat « strass et paillettes », « plus doué sur la forme que sur le fond ». Guy Teissier se veut pessimiste pour la suite : « La France plongera fatalement dans quinze jours vers un sombre destin et un quinquennat aussi atone et dramatique que le précédent. »

Les représentants locaux de la droite ont tous exprimé le même sentiment d’échec et d’incompréhension. « Ce soir, c’est un véritable bouleversement politique que vit notre pays, reconnaît le sénateur Bruno Gilles. Pour la première fois depuis le début de la Ve République, aucun candidat représentant un parti de gouvernement ne sera présent au second tour de l’élection présidentielle. Sachons prendre le temps d’étudier les raisons de cet échec. » Le président de la Fédération des Républicains des Bouches-du-Rhône pense lui aussi aux élections législatives à venir dans moins d’un mois : « Le temps est à l’unité de notre famille politique. Après cinq ans de mandat Hollande, la France a besoin d’alternance. » Privilégiant tout de même la victoire d’Emmanuel Macron à celle de Marine Le Pen, Bruno Gilles appelle toute la famille de la droite et du centre à « rester unie pour mener le combat des législatives, le seul qui permettra à notre pays de se relever. 

cabochon presi OKLiens utiles :

Tous les résultats par département et communes sur le site de la préfecture.
> Nos infos sur le 1er tour de la présidentielle sur notre fil de dépêches.

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.