L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole

Transports, éducation, entreprises et culture : la feuille de route à 95 millions d’euros du président Muselier

0

Renaud Muselier a récemment détaillé la feuille de route qu’il s’est imposée pour les années à venir à la tête de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. 95 millions d’euros ont été débloqués en ce sens. Décryptage.

En marge d’une session de la Commission permanente qui se tenait à huit-clos à l’Hôtel de Région, Renaud Muselier a détaillé mercredi les contours de l’enveloppe de 95 millions d’euros allouée au service des territoires de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette dernière est accompagnée d’une feuille de route bien précise, axée autour de quatre orientations : le dynamisme du territoire et les infrastructures d’éco-mobilité ; l’attractivité économique ; la préservation du bien-être, de la qualité de vie et l’éducation ; et une politique culturelle ambitieuse. Le Marseillais table ainsi sur des résultats à 3 ans, avec une vision à 20 ans.

Plus de 40 millions d’euros pour la modernisation de la ligne Marseille-Aix

Le président Muselier a annoncé une aide de 40,55 millions d’euros (soit 26% du budget du chantier) pour la modernisation de la ligne ferroviaire Marseille-Aix, qu’il n’a pas hésité à qualifier lui-même « d’historique et exceptionnelle ». Le projet est, rappelons-le, cofinancé par l’Etat à hauteur de 30% mais aussi par la Métropole, le département et l’établissement public Réseau SNCF. Ces grands travaux sont destinés à fluidifier le trafic ferroviaire de cette ligne, foncièrement surchargée. La collectivité évoque également une anticipation des évolutions démographiques.

La Région a le souci de la promotion des modes de transport durable, et de la complémentarité entre les modes de transports. A ainsi été annoncée la construction d’un pôle d’échange multimodal à Gardanne, pôle d’échange central de la Métropole, dont l’investissement devrait s’élever à 1,4 million d’euros. Au titre de l’intermodalité, les gares et haltes de la ligne Cannes-Grasse, ô combien stratégique au niveau touristique, bénéficieront d’une aide de 600 000 euros pour leur aménagement. Soit 80% du financement nécessaire. Le parc relais de Tamaris, qui permet la connexion entre le réseau de cars urbains Mistral et les navettes de transport maritime de Toulon, profitera d’un apport de 144 000 euros.

Tourniquets et WIFI dans les gares : il était temps !

Celles et ceux d’entre vous qui sont amenés à voyager, pour des raisons personnelles ou professionnelles, vont apprécier. En effet, en plus du renforcement annoncé des contrôles dans certaines gares et dans le cadre de la lutte contre la fraude et l’insécurité dans les TER, la Région a voté l’installation de tourniquets de contrôle automatique de billets dans les gares Marseille Saint Charles, Blancarde et Nice Ville, avant la fin de l’année. Certains trônent d’ailleurs fièrement au sein de la gare du Square Narvik. Le coût total de l’opération : 2,5 millions d’euros. Ces installations seront couplées à celles des bornes WIFI au sein de 100 gares de la Région, à horizon 2020, « indispensables quand on est et qu’on se veut être la première région touristique de France », confie le président Muselier, qui a révélé que le montant de ces aménagements s’élèverait à 1,4 million d’euros.

L’aménagement du territoire a certes été brièvement évoqué, mais il est une des priorités de la collectivité. En effet, 60 dossiers FRAT (ces aides destinées à financer des opérations concourant à l’amélioration du cadre de vie et au développement local) ont été votés, représentant plus de 3,2 millions d’euros de crédits débloqués : « la Région est bel et bien le premier partenaire de nos communes », martèle Renaud Muselier.

Rappelant que les TPE-PME représentent 95% du tissu économique et 75% des créations d’emplois de la Région, Renaud Muselier a notamment annoncé l’octroi d’1 million d’euros d’aide pour financer les entreprises et laboratoires de recherche des Bouches-du-Rhône, pour soutenir la recherche et le développement. Idem pour ceux des Alpes-Maritimes, département cher à Christian Estrosi. Toujours en faveur de l’emploi et des entreprises a été annoncée la mise en place d’un dispositif pour aider 900 entreprises en 3 ans. Le but de cette opération dont le coût s’élève à 1,4 million d’euros ? Aider les demandeurs d’emploi à se reconvertir. La philosophie de la collectivité en la matière, « 1 projet, 1 apprenti, 1 emploi », permettra d’accompagner les entreprises qui n’auraient pas pu se développer sans une contribution de la Région, mais aussi guider les demandeurs d’emploi vers des secteurs d’activités porteurs.

L’éducation reste évidemment un secteur majeur de dépenses pour la Région, qui assure la gestion de l’ensemble des lycées. Une enveloppe de 14 millions d’euros, dont 7,1 millions pour le seul département des Bouches-du-Rhône, a été attribuée par l’Hôtel de Région. 182 lycées publics et 118 privés sous contrat d’association avec l’Etat vont en bénéficier.

Une politique culturelle ambitieuse

7,5 millions d’euros pour la culture. Le chiffre peut impressionner, mais il paraît légitime : la région est une terre de festivals, un bassin pas que touristique mais aussi artistique. Ainsi, 100 000 € ont été attribués pour en soutien au Festival 2017 Marseille jazz des cinq continents ; idem pour le Festival M Rire ; et 47 000 euros pour la MJC de Manosque pour le programme d’activité musiques actuelles 2017.

Une aide de 540 000 euros a aussi été débloquée pour la rénovation du théâtre Ilotopie du citron jaune, à Port-Saint-Louis-du-Rhône ; et 1,3 million d’euros pour la création d’un pôle culturel à Embrun. De nombreux musées et autres lieux culturels sont également compris dans les subventions.

12 millions d’euros de fonds européens pour le territoire

Lors d’un comité régional de programmation des fonds européens, qui s’est tenu le 5 mai 2017 à l’Hôtel de Région, 4 millions d’euros ont été attribués à plus de 550 éleveurs qui veulent protéger leurs troupeaux contra la prédation. Cela représente une aide moyenne de 7 000 euros par agriculteur.

La collectivité a aussi engagé 1,1 million d’euros pour l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale), pour leur programme de recherche dans le traitement des cancers et des maladies inflammatoires.

 

 

 

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.