L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Politique] Après les régionales, Sophie Camard veut mettre en place « une veille citoyenne »

0

Sophie Camard (EELV) avec la liste Région coopérative compte bien peser dans le débat public après les élections régionales remportées par Christian Estrosi.

Sophie Camard (EELV) avec la liste Région coopérative compte bien peser dans le débat public après les élections régionales remportées par Christian Estrosi.

Sophie Camard et Jean-Marc Coppola donnaient une conférence de presse, jeudi 17 décembre, pour faire le point sur la campagne des élections régionales, les résultats de la liste EELV-Front de gauche, mais aussi regarder devant et tout faire pour exister dans le débat politique, même en dehors de l’hémicycle.

Sophie Camard et Jean-Marc Coppola ne tirent évidemment pas un bilan très réjouissant d’une campagne où la liste d’union entre EELV et le Front de gauche a ressenti de véritables difficultés dans l’Est de Paca. Concrètement le département du Var et l’ensemble de la Côte d’Azur n’a pas réellement permis à la liste Région coopérative de percer un électorat acquis à la droite d’une manière générale et à Christian Estrosi, maire de Nice, en particulier.

C’est donc plus à l’Ouest, dans les Bouches-du-Rhône et dans les départements alpins que les meilleurs scores sont réalisés. Sophie Camard et Jean-Marc Coppola ont obtenu 8,74% sur le département et 9,29% sur Marseille. Une hausse de presque trois points par rapport au score régional du premier tour qui est de 6,54%. « On avait adopté la stratégie de ne pas rentrer dans le système médiatique, indique Sophie Camard (EELV), ce système de la petite phrase qui fait le clash. On n’a pas voulu faire comme les autres. On le paye un peu cher sur le moment mais nous avions un projet régional et nous comptons bien le mettre en place aujourd’hui ».

La campagne marquée par un « contexte national qui ne nous a pas été favorable du tout » est donc derrière Sophie Camard et Jean-Marc Coppola. Tous les deux voulaient indiquer jeudi 17 décembre, que leur combat continue même si l’hémicycle régional sera donc entièrement dépouillé d’élus de gauche, retrait du second tour oblige. Sophie Camard explique vouloir s’appuyer sur les réseaux citoyens, comme les associations. Etre à l’écoute des différentes initiatives.

Mise en place d’une veille citoyenne

Concrètement, Sophie Camard et ses co-listiers attendent les validations juridiques mais ils comptent bien garder le site internet de la Région coopérative. Le site, jusque-là, présentait le programme et les initiatives mises en place. Il permettait également de télécharger un « kit de campagne » pour quiconque voulait donner un coup de pouce à la liste. S’il était conservé, le site aurait alors trois fonctions principales. La première consisterait à relayer les mobilisations citoyennes comme par exemple les pétitions. Il serait également un espace de rencontre, puis enfin une « veille régionale et force de propositions. »

Aujourd’hui, region-cooperative.org devrait continuer à exister et permettre d’être une plateforme d’échange sur des idées mais aussi des revendications au niveau local. Sophie Camard l’assure : « Ce n’est pas un choix par défaut car c’était le projet de départ de la Région coopérative. Même avant l’accord avec le Front de gauche, le projet existait. Cette nouvelle façon de faire de la politique est urgente et faisait réellement partie du constat de départ. » De quoi alimenter les futures et encore éventuelles interventions des Verts au conseil territorial que Christian Estrosi, le vainqueur du second tour veut ouvrir à la gauche ? A cette heure, Sophie Camard ne garantit pas de participation à cette instance encore en cours de définition. 

Liens utiles :
> [Politique] Régionales : Jean-Marc Coppola dénonce « l’attitude indécente de Valls et Cambadélis »
Régionales : Sophie Camard (EELV) et Jean-Marc Coppola (FdG) appellent au réveil citoyen

Partagez

Localité(s) :

13002 Marseille

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.