L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

Rencontres de l’Agam : numérique et tertiaire, les pistes pour redynamiser le centre-ville de Marseille

0

Comment redynamiser le centre-ville ? L’Agam propose un renouvellement de l’offre immobilière pour attirer les activités numériques et tertiaires au coeur de Marseille.

Redynamiser le centre-ville de Marseille, poumon économique de la métropole : preuve que le sujet les mobilise, les élus marseillais s’étaient déplacés en force pour la conférence-débat organisée sur ce thème mardi 19 avril à l’espace Montevideo, dans le cadre des rencontres de l’Agam (Agence d’urbanisme de l’agglomération marseillaise). 

« Nous portons un regard lucide sur la question. Nous croyons au potentiel du centre-ville sans ignorer ses faiblesses, et sommes confiants dans sa capacité à se réinventer en créant de nouvelles activités », a souligné Laure-Agnès Caradec, présidente de l’Agam, en prélude aux interventions de Jean-Philippe Hanff, directeur général adjoint en charge du développement économique de l’ex-MPM, et de Léthicia Rancurel, directrice de la structure innovante le Tuba à Lyon. « Notre rôle, en tant que collectivité, est de créer les meilleures conditions pour que puissent se développer les initiatives privées », poursuivait Laure-Agnès Caradec en rappelant que la Soleam (Société Locale d’Equipement et d’Aménagement de l’aire Marseillaise) a identifié 35 îlots de renouvellement urbain, pour la plupart en centre-ville. Sans oublier que le cœur de Marseille bat dans un espace beaucoup plus vaste, celui de la Métropole nouvellement créée, et plus largement encore, au sein de la Méditerranée.

Le diagnostic : un poumon économique en manque d’oxygène

Avec près de 130 000 emplois (dont 100 000 emplois privés) sur les sept premiers arrondissements, le centre-ville de Marseille est sans conteste le poumon économique de la métropole Aix-Marseille-Provence. Emplacement privilégié des lieux de pouvoir, il attire indépendants, artisans-commerçants et professions libérales : la moitié des professionnels indépendants de Marseille sont installés dans ses 7 premiers arrondissements, en particulier dans le 6ème. Mais de toute évidence, la dynamique est en panne : entre 2009 et 2014, le nombre d’emplois salariés a tout juste stagné (+0,4%), avec une forte disparité selon les arrondissements. Ainsi, selon une étude de l’Agam, si l’emploi a progressé de 1,4% dans le deuxième arrondissement, les 1er et 3ème ont subi la crise de plein fouet  (-7% et -2,5% respectivement, soit 1 600 emplois perdus dans le 1er arrondissement).

L'emploi stagne en centre-ville

Au coeur de Marseille, l’emploi ne progresse pas au même rythme que dans la métropole

 

Contrairement aux idées reçues, le commerce, s’il a toute son importance dans l’activité économique de la cité phocéenne, n’en est pas le seul moteur : le secteur tertiaire constitue le premier vivier d’emplois privés. Or justement, les activités tertiaires sont en recul au coeur de la capitale métropolitaine, où le parc immobilier de bureaux manque d’attractivité.Le tertiaire, principale source d'emplois

 

Avec une obsolescence et une vacance des programmes de bureaux plus prononcées qu’ailleurs, les 1er et 6ème arrondissements cumulent les handicaps. Les secteurs Bourse-Canebière et Estrangin-Préfecture souffrent de la concurrence avec les pôles Joliette-Saint Charles-Portes d’Aix où émerge une offre aux standards internationaux. Ce qui fait craindre à l’Agam un « rétrécissement de la capacité d’accueil d’entreprises tertiaires dans le cœur de ville » avec des effets induits sur l’emploi.

Les solutions : Fablab, rooftops, ateliers et smartcity ?

Une offre immobilière adaptée aux nouveaux usages pourrait donc être une piste pour rééquilibrer le développement du centre-ville. « Dans le monde, 300 métropoles concentrent aujourd’hui 48% du PIB. Celles qui vont gagner seront innovantes, entrepreneuriales, durables et résilientes », prédit  Jean-Philippe Hanff, pour qui le numérique représente un véritable espoir pour l’emploi à Marseille. « Le numérique représente 43 000 emplois dans la métropole, et c’est intéressant parce que les ‘start-upers’ ont des profils urbains. Je suis convaincu qu’à Marseille, plus qu’ailleurs, le poids des industries créatives en lien avec le numérique pourrait dynamiser le centre-ville ». Et d’ajouter au sujet de la smart city : « on pourrait développer les expérimentations, et pas seulement sur Euromed ».

Pour accueillir les activités tertiaires, un  renouvellement de l’offre immobilière semble donc indispensable, où cohabiteraient des bureaux, pour les entreprises et professions libérales, aux côtés de plateaux modulables  de type ‘fablab’ ou ‘rooftop’ -sur les toits – destinés aux jeunes pousses de l’industrie innovante ou numérique, et des ateliers pour accueillir artisans et activités créatives ou culturelles en rez-de-chaussée… Lieu de la mixité fonctionnelle et sociale par excellence, le centre-ville bénéficierait ainsi de l’effet d’entraînement lié à la localisation de ces nouvelles activités. Utopie ou futur proche ? Dubitatif, l’économiste Philippe Langevin a souhaité que les habitants du centre-ville, qui connaissent pour certains des situations aussi difficiles que ceux des quartiers Nord, soient replacés au cœur des préoccupations. 

Mais, malgré la paupérisation et la dévalorisation immobilière qui a touché son cœur, Marseille veut croire en son potentiel et dans la créativité de ses habitants. Les commerçants, eux, espèrent que la ville obtiendra la création d’une zone franche. « Tout cela est enclenché. Mais le temps de l’action publique n’est pas celui de l’action privée », a plaidé Laure-Agnès Caradec. 

Liens utiles:

Retrouvez la conférence en vidéo sur Periscope
Retrouvez le live tweet réalisé par Gomet #AgamDirect

Rencontres de l’Agam: centre-ville de Marseille, pour un nouvel élan économique
Urbanisme: Marseille veut remettre en valeur son centre-ville
Endimancher la Canebière pour la réenchanter
Marché conclu pour un hôtel de luxe sur la Canebière

Le site de l’Agam
La publication Regards de l’Agam consacré au centre ville.

 Reportage réalisé en partenariat avec l’Agam

Partagez

Localité(s) :

3 Impasse Montevideo, 13006 Marseille, France

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.