L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> La Ciotat

Mireille Benedetti : « Je crois en l’énergie collective »

0

Présidente de l’Agence régionale pour l’environnement (Arpe) Paca, l’adjointe au maire de La Ciotat a été élue le 27 septembre présidente du RARE, le réseau qui regroupe 14 agences régionales pour l’énergie et l’environnement. 

Mireille Benedetti sort d’une présentation d’un programme européen pour l’environnement dans une salle du troisième étage du Conseil régional. « L’une de mes casquettes, c’est l’environnement », annonce-t-elle. En mars 2016, Mireille Benedetti est élue présidente de l’Arpe Paca, l’agence publique régionale de conseil et d’accompagnement au service des collectivités dans le domaine de l’environnement et du développement durable. « Il s’agit d’un outil performant au service du territoire de la région, en lien avec les autres régions et les services de l’Etat. »

Pour donner plus de force à leurs actions, ces agences régionales issues de toute la France se sont regroupées au sein du Rare. « Ce réseau porte un message fédérateur. C’est une structure relais de ses membres auprès des acteurs nationaux comme le ministère du développement durable ou l’Ademe par exemple. » Espace d’échanges d’expériences, de savoirs et de savoir-faire, l’objectif du Rare est d’élaborer des outils partagés et d’harmoniser les approches méthodologiques entre les agences. 14 sont déjà membres, comme l’Ecopôle Val-de-Loire, Guyane Energie Climat, l’Agence d’Aménagement durable, d’urbanisme et d’énergie de la Corse, l’Arpe Occitanie et Paca bien sûr, mais d’autres sont encore sur le point d’être intégrées au réseau. « Nous avons modifié les statuts pour pouvoir inclure davantage d’entités. Nous devons adapter le Rare à la loi Notre et aux nouvelles compétences des grandes régions. »

« La tâche est immense »

Avec cette modification statutaire, 2017 a été une année pivot pour le Rare. La gouvernance a également été renouvelée et élargie, puisque trois vice-présidents viennent à présent appuyer l’action de la nouvelle présidente. « La tâche est immense. D’ici la fin de l’année, nous espérons pouvoir voter le programme pluriannuel, qui repose sur trois missions principales : l’animation du réseau en interne, au sein des agences régionales, mais aussi la dynamisation du Rare en collaboration avec les collectivités, les réseaux nationaux tels que les associations des maires, des départements, des régions de France ou l’Association française pour la biodiversité, l’Amorce, Flamme ainsi que les réseaux européens. »

Elle dirige un institut de formation dans les filières environnementale et événementielle à La Ciotat et s’engage dans la vie associative : membre fondateur du Blé de l’Espérance, elle crée en 1995 l’association « Les Jardins de l’Espérance », qui développe des projets d’éducation à l’environnement ouverts à tous et des projets d’insertion professionnelle et sociale pour des personnes en difficulté sur le marché de l’emploi. Européenne convaincue, Mireille Benedetti a également présidé La Maison de l’Europe de Provence, qui a pour objectif le développement concret de la citoyenneté européenne. Entrée en politique en 2001 à la ville de La Ciotat, elle prend en charge la citoyenneté et les festivités. Puis, en 2008, le maire lui confie l’éducation et les projets éducatifs. « Je crois en l’énergie collective, c’est comme cela que j’arrive à être sur d’aussi nombreux tableaux ! » Comme les présidences de l’Arpe et du Rare, Mireille Benedetti assume bénévolement la mise en scène du festival historique « La Ciotat 1720 », qui débute ce vendredi. « Ce festival, c’est 10 mois de travail par an. » 

Liens utiles : Arpe Paca recherche des entreprises mécènes pour protéger les espaces naturels
L’Europe se penche sur le parc national des Calanques

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.