L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Lu sur le web] Le mariage pour tous dont Samia Ghali se serait bien passée

1

Sabrina Hout, élue du 8e secteur de Marseille, avait refusé de célébrer en août un mariage entre deux femmes, prétextant ne pas se sentir bien. Elle fera l’objet d’un « rappel à la loi », a indiqué le procureur de Marseille. Une affaire dont Samia Ghali, la maire de secteur, se serait bien passée.

Il n’y a pas que dans les mairies dirigées par la droite ou le Front national que le mariage pour tous provoque quelques remous. La preuve à Marseille. L’histoire, révélée par La Provence, nous ramène au milieu de l’été dernier, le 16 août 2014 précisément. Sabrina Hout, agent hospitalier de 38 ans et onzième adjointe à la mairie des 15e et 16e arrondissements de Marseille, doit célébrer l’union entre deux femmes. Problème, elle dit ne pas se sentir bien. Et délègue alors cette mission à un conseiller d’arrondissement… qui n’est en réalité pas habilité à procéder à cet acte civil.

Engagée à l’époque dans une campagne difficile pour les sénatoriales, Samia Ghali alerte elle-même début septembre le procureur et les deux mariés de l’existence d’une difficulté. D’où l’enquête diligentée par le procureur de Marseille qui fait apparaître, selon Le Monde, la véritable motivation de ce retrait de l’élue :

C’est bien en raison de sa religion qu’une élue marseillaise musulmane a refusé de marier deux femmes, le 16 août, à la mairie des 15e et 16e arrondissements de Marseille, écrit le journal, qui poursuit :

« Mme Ghali m’a informé que Mme Hout s’était expliquée en disant qu’elle avait subi des pressions », a rapporté une des deux mariées. Le 12 septembre, recevant le couple, l’élue précisait même que « Mme Hout avait été contrainte par ses frères de ne pas célébrer ce mariage contraire à leur religion ».

Une des deux employées municipales raconte la scène : « Elle m’a dit qu’elle était désolée et, parce qu’elle était pratiquante, elle ne se sentait pas de faire un mariage homo par rapport à sa religion qui est l’islam ». Une collègue, officier d’état civil, corrobore : « Elle est entrée dans la salle des mariages en déclarant qu’elle ne voulait pas faire ce mariage, que c’était contre ses convictions religieuses et qu’elle irait en enfer si elle le faisait. Elle était très excitée, elle tapait des pieds. »

« Un simple rappel à la loi, ça ne passe pas »

Interrogée par le journaliste du Monde, Sabriana Hout récuse toute notion de discrimination : « Je ne suis pas homophobe. Je suis pratiquante de l’islam et en aucun cas, j’ai fait cela par rapport à ma religion. En prenant ma fonction, je savais que j’allais marier des homosexuels et cela ne posait pas de problème. »

Sa délégation lui a tout de même été enlevée par Samia Ghali le 20 octobre, puisque Sabrina Hout était jusqu’ici adjointe déléguée à la famille. Le procureur de la République de Marseille Brice Robin convoquera l’élue pour un rappel à la loi afin de « lui rappeler la gravité de ces faits inadmissibles ». Une issue qui « écœure » les deux mariées pour lesquelles « un simple rappel à la loi, ça ne passe pas ».

Une audience est prévue mardi dans le volet civil pour faire annuler le mariage. Une décision d’annulation devrait intervenir en décembre.

Lire l’article sur Le Monde.fr
Lire l’article de La Provence

(Crédit photo : Jean-Yves Delattre )

Partagez

Auteur

Un commentaire

  1. Gauche ou droite , le mariage pour tous ne dérange que les fous de dieu qui dérangent la démocratie ainsi que la liberté individuelle de chacun qu’ils voudraient régir. Si le mariage pour tous les dérangent alors que dire de leur intégrisme nauséabond pour tous, même pour les croyants modérés.

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.