L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole

[Logement] Pour les maires des Bouches-du-Rhône la loi SRU est devenue un « prédateur fiscal »

0

Dans un communiqué, l’Union des maires et des présidents des Intercommunalités des Bouches-du-Rhône dénonce les effets de la Loi SRU. Au coeur de la grogne les sanctions que prévoit l’Etat sur les villes qui ne construisent pas assez de logements sociaux. Une réunion est programmée à ce sujet mercredi 7 octobre en préfecture.

C’est l’histoire d’un dialogue de sourd. D’un côté l’Etat qui prône et met en application des sanctions contre les maires qui ne respectent pas les quotas de construction de logements sociaux, et de l’autre les élus qui assurent à qui veut l’entendre que dans certains cas il est tout simplement impossible que les communes répondent aux exigences de l’Etat à ce sujet.

En tête de cette contestation des élus locaux, l’Union des maires des Bouches-du-Rhône, pour qui la loi SRU a atteint un niveau difficile à comprendre et à appliquer, comme l’explique Georges Cristiani, président de l’Union des maires des Bouches-du-Rhône : « Cette loi est devenue un prédateur fiscal, estime Georges Cristiani, pour faire payer à 42 communes la responsabilité du logement en France. Cette loi est totalement mal fichue et irréaliste. on veut construire des logements, on en a besoin mais on ne peut pas. Il n’y a pas de lieux faciles pour construire des logements, quelles que soient les communes, sur certaines il est impossible d’en construire un seul. Comme à Cassis, avec les limites du massif des Calanques ou encore Mimet ».  

Les maires du département dénoncent donc l’absence totale de dialogue avec l’Etat à ce sujet. Pour Georges Cristiani : « d’un côté l’Etat nous interdit de construire avec des lois draconiennes et d’un autre côté on demande de construire des logements sociaux. En fait tout cela ce n’est qu’un décor pour capter davantage d’argent au contribuable local. »

De leur côtés, les services de la préfecture qui ont été sollicités par Gomet’ n’ont pas souhaité s’exprimer.

A lire également :
Logement social : ce qui attend la métropole Aix-Marseille-Provence
Le logement métropolitain en quelques chiffres

Partagez

Localité(s) :

Marseille, 13

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.