L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Gardanne

[Série] Emploi et économie, le conseil départemental des Bouches-du-Rhône ne lâche rien (4/5)

0

Quatrième volet de notre série sur les mesures décidées par Martine Vassal, la présidente du conseil départemental, à la suite des Etats généraux de Provence.

Ne croyez pas que le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône va se désintéresser de l’économie sous prétexte que la loi transfère cette compétence à la métropole d’ici deux ans. Bien au contraire. L’objectif de la nouvelle majorité en place depuis avril 2015 serait plutôt de mettre un gros coup de collier pour ne pas attendre cette échéance et obtenir d’ici là un maximum de résultats et de retombées expliquait récemment à Gomet’ Gérard Gazay, le maire d’Aubagne, vice-président du Conseil départemental délégué au développement économique. La collectivité y a forcément intérêt puisque c’est elle qui gère les quelques 100 000 allocataires du RSA et prend donc de plein fouet, à sa charge, la hausse du chômage de longue durée.


Soutien aux grands projets, au tourisme, au logement et au numérique


Comme dans les autres domaines (lire nos précédents volets), la grande concertation organisée l’année dernière et baptisée Etats généraux de Provence a permis de faire une synthèse des grandes problématiques et de « pêcher » de nouvelles idées. Côté synthèse, le conseil départemental se veut un partenaire exemplaire des grands projets du territoire (Henri Fabre, Cap Horizon, French Tech, The Camp, Piicto, village de marques, croisières). 130 millions vont être mobilisés avec une priorité : la création d’emplois souligne bien Hugues de Cibon (photo), le directeur général adjoint recruté pour s’occuper justement du volet économique au Vaisseau bleu. 



Autre dossier clés : le tourisme. Le département veut « accroître la fréquentation touristique pour créer de l’emploi » avec son bras armé Bouches-du-Rhône Tourisme présidé par Danielle Milon, la maire de Cassis et vice-présidente du Conseil départemental. Parmi les actions évoquées jeudi 28 janvier lors de la présentation es conclusions des Etats généraux de Provence, on trouve la création et le déploiement d’un Pass Provence, la mise en place d’un incubateur d’entreprises dédiés au tourisme et le développement du Contrat de destination signé en 2015. 



Les relations internationales sont confirmées dans leur rôle pour développer l’attractivité même si le nom du département ne changera (il faudrait changer la loi explique Martine Vassal). En revanche, le label Provence sera bien utilisé. Les enjeux du logement (3000 constructions neuves, 7000 rénovés), le numérique avec un plan de 36 millions d’euros pour étendre l’accès au très haut débit aux zones non couvertes s’inscrivent également dans les priorités de la politique économique du Département.



Des pactes d’objectifs avec le monde économique


Du côté des nouvelles idées, les Etats généraux apportent une énergie nouvelle dans la politique de l’emploi. Un dispositif dédié va être mis en place au coeur même de l’Hôtel du département afin d’en faire une vitrine mais aussi un guichet avec une équipe dédiées. Il permettra d’animer un programme d’événements permettant aux demandeurs d’emplois de rencontrer les entreprises. rapprocher l’offre et la demande constitue bien l’une des dés de la solution au problème du chômage explique Martine Vassal alors que les Bouches-du-Rhône affichent un taux supérieur de 2 points à la moyenne nationale (12,2%). 



Des pactes d’objectifs vont être signés avec le monde économique souligne Martine Vassal qui souligne également que les clauses sociales dédiées à l’insertion des bénéficiaires du RSA dans les marchés publics BTP (au-delà de 500 000 euros) et routes (plus d’un million d’euros) vont être généraliser avec « un effort de 5% a minima. »

Notre série : Etats Généraux de Provence, et après ?

[Politique] Martine Vassal place le Département en moteur de la transformation de la Provence (1/5) 
[Conseil départemental] Martine Vassal assume et défend ses arbitrages sur la solidarité (2/5)  
[Conseil départemental] Culture et agriculture, pour une Provence saine de corps et d’esprit (3/5)

Partagez

Localité(s) :

52 Avenue de Saint-Just, 13004 Marseille, France

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.