L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Législatives] 5e circonscription : une élection au second tour « parfaitement faisable » pour Hendrik Davi

0

Le candidat de La France insoumise Hendrik Davi s’est hissé au second tour des élections législatives dans la 5e circonscription des Bouches-du-Rhône, avec 18,98% des voix.

La 5e circonscription des Bouches-du-Rhône est l’une des deux seules du département à avoir vu un candidat de La France insoumise accéder au second tour des élections législatives. Pendant que Jean-Luc Mélenchon affronte Corinne Versini (LREM) dans la circonscription voisine, Hendrik Davi (LFI) s’oppose à la candidate de La République en marche, Cathy Racon-Bouzon. Sur ce territoire des 4e, 5e et 6e arrondissements de Marseille où 23 candidats se sont fait face le 11 juin, le suspens aura duré jusqu’aux derniers instants. Le candidat Hendrik Davi s’est en effet hissé jusqu’au second tour grâce à une avance de seulement 43 voix sur le Républicain Yves Moraine. À propos de l’élimination du candidat de la droite traditionnelle, le candidat de La France insoumise et chercheur en écologie commente « C’est le sens de l’histoire politique qui est en train de se réaliser, avec un vieux monde politique qui s’effondre ».
Avec 18,98% des voix, Hendrik Davi estime avoir réalisé un « très beau score », qui ne l’a « pas complètement surpris » étant donné le résultat de Jean-Luc Mélenchon au premier tour de l’élection présidentielle dans la circonscription – arrivé en tête avec 25,07% des voix. 

« La difficulté de mobiliser l’électorat »

Mais pour atteindre le siège de député, le candidat de La France insoumise doit d’abord rattraper son retard sur la candidate LREM, qui a obtenu 29% des voix au premier tour. Un écart de dix points qu’il estime tout à fait surmontable : « C’est parfaitement faisable. Le second tour est une nouvelle élection, explique-t-il. Les citoyens vont choisir entre deux projets antagonistes, l’un de gauche et l’autre de droite ». Et d’ajouter, confiant : « On peut avoir un rectificatif par rapport au 1er tour, ça s’est souvent vu dans les élections législatives ».
Le candidat le dit lui-même, la challenge principal de cet entre-deux tours réside dans la « difficulté de mobiliser les électorats ». Selon Hendrik Davi, l’objectif est d’autant plus difficile à atteindre que « les médias annoncent que Macron a déjà gagné », et que « les gens nous disent que les députés ne servent à rien puisque le président va gouverner par ordonnance ». Alors pour convaincre à nouveau l’électorat populaire des quartiers, le candidat arpente métros, cités et marchés. « On n’avait peut être pas été suffisamment dans les cités ouvrières et HLM de notre circonscription mais là on y va, soutient-il. C’est difficile parce qu’il n’y a pas forcément de lieux de vie, et que beaucoup nous disent qu’ils ne vont pas aller voter. Mais voix après voix, discussion après discussion, on essaie de les mobiliser pour le second tour », conclut le candidat.

Déclaration du PCF13, à la suite du premier tour des législatives : «Notre priorité demeure de tout faire pour barrer la route au Front national et empêcher que leurs idées de haine, de racisme et d’exclusion n’entrent à l’Assemblée nationale. Mais la mobilisation est indispensable pour faire barrage aux candidates et aux candidats d’En marche ! ou qui se réclament de la majorité présidentielle, à ceux des Républicains qui soutiendront le détricotage du modèle social français. Nous appelons au rassemblement et à la mobilisation le plus large pour faire élire dans la 13ème circonscription, où nous sommes sortants, nos camarades Pierre Dharréville et Gaby Charroux, les candidats de la France insoumise, Hendrick Davi dans la 5e circonscription et Jean-Luc Mélenchon dans la 4e circonscription, en position d’être élus au second tour. Gagner dans ces circonscriptions, c’est se donner la force de combattre la politique anti-sociale d’Emmanuel Macron et de participer avec le mouvement social à la reconstruction d’une perspective à gauche. »

 Liens utiles : 
À lire, la présentation de la 5e circonscription des Bouches-du-Rhône
> Toutes nos informations sur les élections législatives dans notre rubrique dédiée
La présentation des 16 circonscriptions des Bouches-du-Rhône

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.