L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Politique] Pierre Laurent (PCF) à Marseille en quête de solutions plus que de révolutions

0

Au lendemain du succès de son ami grec Tsipras, Pierre Laurent commence à Marseille un tour semestriel des régions de France. Il est aujourd’hui à Nice.

Avant le traditionnel meeting en début de soirée au Parc Chanot, le secrétaire général du PCF rencontrait ce lundi au siège fédéral des Bouches du Rhône, (rue de Lyon),une cinquantaine de représentants des salariés en rébellion contre l’ordre patronal. Il devait aussi s’entretenir avec un imam de Vitrolles et des responsables protestants au temple rue de Grignan. Il s’agit d’échanger sur la laïcité. Peu convaincu par l’idée d’union sacrée récemment formulée, le PC s’alarme en revanche du risque de « sacrée offensive » qui menacerait les droits des travailleurs et la pérennité des services publics. Il en donne comme preuve le projet de loi Macron en débat actuellement au Parlement.

Amendement Charb

A la mi journée, c’est aussi de cela dont sont venus témoigner quelques militants. Cheminots et dockers ou marins comme les chimistes de Fos-Lavera, les sucriers voisins de Saint Louis, ceux des Moulins Maurel et Fralib, ou encore nos confrères de La Marseillaise, inquiets pour l’avenir de leur quotidien. Devant la Haute Assemblée, le sénateur Laurent défendra le mois prochain un amendement portant le nom du regretté Charb, en faveur des dons à la presse indépendante .

Construire des solutions novatrices 

Reconnaissant que ces combats restent à la fois parsemés et peu convergents, Pierre Laurent invite à plus d’idéologie conquérante et de solidarité concrète. Il n’hésite pas à avouer les faiblesses de son parti sur ce registre. Il préconise clarté, simplicité et plus de percussion dans les confrontations avec ses adversaires, patronat ou gouvernement. Sur la presse et les exigences en matière de liberté, il prône la main tendue et le plus large rassemblement. A l’instar du peuple grec, il faut désormais aider le nôtre a s’unir et débattre, en vue de « construire des solutions » véritablement novatrices.

Victoire de Syriza en Grèce : « une bonne nouvelle pour l’Europe » selon Sophie Camard (EELV-Poc)

La co-présidente du groupe EELV-Poc au Conseil régional Paca a publié hier un communiqué dans lequel elle se réjouit de la victoire du parti de gauche Syriza en Grèce ey de la montée en puissance de Podemos en Espagne. Voici l’intégralité de son communiqué.

« La victoire de Syriza hier en Grèce est une bonne nouvelle pour le peuple grec… mais aussi pour Europe, car elle peut réorienter les politiques économiques actuellement menées sous le dogme du libéralisme et de l’austérité budgétaire.

En France, cette victoire peut montrer une nouvelle voie à suivre pour les mouvements de gauche actuels, tout comme la montée de Podemos en Espagne (voir notre conférence de presse du 12 janvier 2015 à Marseille)

Cependant, nous sommes encore loin d’une telle dynamique. Celle-ci ne saurait se résumer à l’addition des scores actuels du Front de Gauche et d’EELV, même si l’alliance de nos deux partis peut constituer une étape, qui sera expérimentée dans certains cantons aux prochaines élections départementales.

Mais il faut aller plus loin. Ces mouvements progressistes et démocratiques du Sud de l’Europe dépassent le vieux clivage réforme-révolution qui ont structuré la gauche du XX ème siècle. Ils sont nés du décalage ressenti entre les aspirations de la population et les décisions des élites. Ici, en France, un mouvement de ce type pourrait naître du sentiment ressenti d’une impuissance du pouvoir politique à changer les choses. Nous devons construire un mouvement horizontal qui saurait articuler les revendications des mouvements sociaux, citoyens, écologistes, avec la représentation politique issue du suffrage universel.


C’est dans ce sens, et bien au-delà d’une coalition de partis en place, que nous devons lancer un mouvement sur une plateforme de propositions, un projet, mais surtout une relation nouvelle aux citoyen-ne-s. »

Sophie Camard, co-présidente du groupe EELV/POC, présidente de la commission emploi, développement économique, enseignement supérieur et innovation.

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.