L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

L’aéroport Marseille-Provence augmente sa croissance à l’international en 2017 grâce au low-cost

0

Avec 9 millions de passagers en 2017, l’aéroport Marseille-Provence enregistre une croissance de 6,2% sur l’année, soit plus de 500 000 passagers supplémentaires. Le trafic international a porté l’essentiel de cette croissance grâce à la destination Canada et les compagnies low-cost. Explications.

2017, marque un nouveau cap pour l’aéroport Marseille-Provence qui dépasse les 9 millions de passagers soit 6,2% d’augmentation par rapport à 2016. « Un assez bon pourcentage, estime le nouveau président du directoire, Philippe Bernand, car on estime plutôt les croissances moyennes sur le long terme de l’ordre de 3,5%. C’est donc une très belle année ». Cela représente plus de 500 000 passagers supplémentaires. Sur les 9 millions, 6,6 millions ont transité par le Terminal 1 (+ 4,1%) et 12,4 sur le Terminal 2 (+ 12,8%), ce dernier résultat démontrant que le low-cost est un moteur pour la plateforme marseillaise.

 Le trafic international a porté l’essentiel de la croissance en 2017, avec plus de 5 millions de passagers (+9%). L’international représente désormais 60% du trafic (40% en Europe et 20% hors Europe) de l’aéroport, en croissance de 1 point par rapport à 2016. 

Des chiffres réalisés principalement grâce à la progression du trafic entre Marseille et Montréal, dont le trafic enregistre en 2017, soit une augmentation de 80%. L’aéroport est ainsi passé de quatre à huit vols par semaine durant la période estivale, avec l’arrivée d’une nouvelle compagnie : Air Canada Rouge qui opère depuis juin 2017 trois vols par semaine. L’opérateur historique Air Transat a également ajouté un vol, passant de quatre à cinq par semaine. Air Canada Rouge transporte des Provençaux vers Montréal et toute l’Amérique du Nord, tout en facilitant les correspondances. Dans le sens contraire, 10000 touristes nord-américains supplémentaires ont visité le territoire en 2017. Selon les enquêtes menées par l’aéroport, ils dépensent en moyenne 1000 euros par personne lors de leur séjour. Cela représente 10 millions d’euros de retombées économiques supplémentaires pour le territoire (hôteliers, restaurateurs, sites touristiques…) « Cette clientèle qui vient du Canada représente au global 25 millions d’euros de dépense sur le territoire chaque année », souligne Julien Boullay, directeur marketing et communication de l’aéroport.

Le retour d’Air Austral marque également cette année

Philippe Bernand, nouveau président du directoire de l'aéroport Marseille-Provence, Jean-Paul Ourliac, président du conseil de surveillance et Julien Boullay, directeur marketing et communication. Crédit photo: N.K.

Philippe Bernand, nouveau président du directoire de l’aéroport Marseille-Provence, Jean-Paul Ourliac, président du conseil de surveillance et Julien Boullay, directeur marketing et communication. Crédit photo: N.K.

L’autre événement expliquant la croissance affichée par la plateforme, c’est le retour d’Air Austral à Marseille, le 13 octobre 2017, avec deux vols par semaine pour La Réunion. « C’est une offre qui s’ajoute à celle déjà existante de XLAirways. AirAustral vise aussi à faire bénéficier les Provençaux de tout son réseau de lignes en correspondances, notamment sur l’Île Maurice, Madagascar, les Comores… », reprend Julien Boullay.

Sur le court et moyen-courrier, le low-cost a également permis à l’aéroport Marseille-Provence de porter l’essentiel de sa croissance. En Europe, 2017 a été riche en ouvertures de nouvelles lignes, notamment par trois grandes compagnies low-cost : EasyJet, Ryanair (opérant à partir du Terminal 2) et Volotea (du Terminal 1). Easyjet propose des vols à destination de Londres Luton, Venise et Berlin ; Ryanair vers Faro et Valence. Londres demeure la première destination internationale au départ de l’aéroport Marseille-Provence, et affiche pour la deuxième année consécutive une croissance de près de 7% en 2017, avec près de 6 millions de passagers. Vueling intègre le top 10 des compagnies aériennes opérant sur la plateforme grâce au succès de sa ligne vers Alger, lancée en novembre 2016.

Quant à Volotea, elle a ouvert des lignes vers Vienne, Split et Alicante. « Elles ont tout de suite rencontré le succès avec des coefficients supérieurs à 90% de taux de remplissage », note le directeur marketing, annonçant l’ouverture de 21 nouvelles lignes* en 2018, pour dépasser le cap des 9,3 millions de passagers.

Volotea devient la deuxième compagnie low-cost de la plateforme

Il compte pour cela sur l’ouverture au printemps de la nouvelle base de Volotea à Marseille. La jeune compagnie, dont le siège est à Barcelone, basera dès le mois d’avril deux avions à Marseille et ouvrira neuf nouvelles lignes qui viennent s’ajouter aux dix déjà existantes : deux lignes domestiques Biarritz et Caen, cette dernière permettant un accès beaucoup plus direct sur la Normandie dans les deux sens. « Les visiteurs normands devraient être plus nombreux cet été », se réjouit Julien Boullay. Les sept autres lignes ciblent plutôt les îles (Corfou, Mykonos, Palma, Minorque, Santorin et Funchal et Héraklion). Volotea a cette spécificité d’ouvrir des lignes qui n’avaient jamais été opérées au départ de Marseille. En 2017, elle avait lancé Vienne et en 2016 Naples, qui selon Julien Boulet « marchent extrêmement bien ».

Avec cette offre de 19 destinations au total, Volotea, qui n’opérait pas à Marseille il y a encore trois ans, devient ainsi la deuxième compagnie de l’aéroport Marseille-Provence juste après Ryanair et le groupe Hop ! Air France.

De son côté, Ryanair ouvrira deux nouvelles lignes : vers Cracovie (2 vols/s) et Francfort (3 vols/s), à partir de la fin du mois de mars. En 2006, la compagnie avait ouvert sa première base française à Marseille, pour la quitter en 2010, en dénonçant le droit français. Depuis la stratégie de la compagnie aurait évolué. Avec un trafic non-basé de 1,8 millions de passagers par an, le potentiel est plus que présent et l’aéroport « sera candidat », affirme Philippe Bernand, si Ryanair envisageait son retour.

*21 nouvelles destinations au total pour 107 destinations. 

Parmi les autres ouvertures de lignes : la compagnie Swiss (qui fait partie du groupe Lufthansa) que l’aéroport courtisait depuis de longues années. Elle proposera à partir du mois d’avril trois vols par semaine en provenance de Zurich et sera essentiellement fréquentée par des touristes suisses. « C’est une ligne qui nous était vraiment demandée par nos partenaires en charge du développement du tourisme et des hôteliers notamment ».
Hop ! Air France, n’est pas en reste avec deux vols domestiques : vers Caen, dès le mois de février à raison de quatre vols par semaine, en concurrence avec Volotea et vers Metz-Nancy, en mars 2018, avec quatre vols par semaine. Le groupe ouvrira en 2018 trois autres nouvelles lignes : vers Genève (en juin avec un vol par semaine), Athènes (en avril avec 1 à 3 vols/s) et enfin vers Beyrouth, avec trois vols directs. La desserte avait disparu ces dernières années et sera renforcée par l’offre d’Aigle Azur, à partir de juin 2018, avec deux vols par semaine.
Twin Jet lancera cinq vols vers Toulouse, en milieu d’après-midi dès la mi-janvier et Vueling, vers Alicante.
Beaucoup de compagnie implantées depuis longtemps poursuivent leur croissance comme Lufthansa, très fréquentée par la classe affaire. La compagnie va ajouter à compter du mois de mars une ligne vers le hub de Francfort en night stop, c’est-à-dire que l’avion dort à Marseille et repart très tôt le matin. Cela représente 21 vols hebdomadaires 7/7j répondant ainsi à une demande business forte. De la même manière Turkish Airlines va augmenter sa fréquence sur Istanbul en passant en vol bi-quotidien de juin à septembre.
Côté long courrier, qui affiche 25% de croissance en 2017, l’aéroport table sur le même chiffre en 2018, avec des premiers vols sur les Antilles opérés par XLairways, dont le premier vol a eu lieu jeudi 11 janvier 2018. Le directeur commercial de la compagnie est pour l’heure satisfaite de son taux de remplissage. Egalement un renforcement des vols vers Dakar par Aigle Azur, Montréal par Air Transat et Air Austral qui poursuit ses vols vers La Réunion toute l’année. Démarrage en octobre, c’est le plus gros avion accueilli par l’aéroport Marseille-Provence d’une capacité de 438 sièges.
KoreanAir, vols charters en provenance de Séoul, va doubler ses lignes cette année. Sa clientèle plébiscite la Provence. La compagnie, avec les tours opérateurs, ont identifié Marseille comme étant le point d’entrée naturel et idéal pour offrir plusieurs circuits : Marseille-Nice, Marseille-Chamonix jusqu’au Mont-Blanc, d’autres jusqu’à Barcelone…
Au total, ce sont 160 lignes directes qui fonctionneront cet été dont 21 nouvelles lignes directes, sur 107 destinations. 27 pays seront desservis par 33 compagnies.

Liens utiles :
L’aéroport Marseille-Provence dévoile son nouveau visage dessiné par l’architecte anglais Norman Foster
Norman Foster désigné pour le projet de nouveau coeur de l’aéroport Marseille Provence

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.