L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

Jean-Claude Gaudin nage en plein doute sur la métropole d’Aix-Marseille-Provence

0

Le sénateur-maire de Marseille, qui vient d’être élu vice-président du Sénat, tente de recoller les morceaux sur le dossier de la métropole d’Aix-Marseille-Provence. Entre alliance de circonstance avec Jean-Noël Guérini, petites trahisons et bataille sur les compétences de cette future métropole, qui doit naître en 2016.

Une grande interview de rentrée dans La Provence. Voilà le maire de Marseille de nouveau sur le pont. Et les dossiers ne manquent pas. La réforme des rythmes scolaires : la ville sera prête « au retour des vacances de la Toussaint ». La hausse des impôts : il sera « difficile de ne pas [les]augmenter », déclare Jean-Claude Gaudin. Et enfin un soupçon de détournement de fonds au Sénat révélé par Médiapart, dans lequel la justice le soupçonne d’avoir encaissé 24 000 euros de chèques sur son compte personnel.

Tout juste réélu sénateur – et vice-président de la Haute assemblée – Jean-Claude Gaudin se replonge également dans le marasme de la métropole, dont le développement est largement secoué par les dernières échéances électorales, municipales et sénatoriales. Son alliance de circonstance avec le président du Conseil général Jean-Noël Guérini pour conserver la mairie des 2e et 3e arrondissements (c’est Lisette Narducci, du PRG, qui a remporté ce secteur) lui a sûrement coûté quelques voix aux dernières élections sénatoriales. Il espérait cinq sièges, il n’en a obtenu que trois. Ce qui lui fit dire sur Twitterle soir de l’élection : « La métropole aurait pu être une grande idée, les socialistes l’ont tuée ». Avec des guérinistes à tous les étages, le dossier sera certainement plus compliqué à gérer, quand on sait à quel point l’opposition à cette métropole fut l’un des grands arguments de Jean-Noël Guérini, qui est parvenu à hisser trois noms jusqu’au Palais du Luxembourg.

« Trop vite, trop loin, trop fort »

Jean-Claude Gaudin, lui, paie également son soutien à la métropole. Dans l’interview, il réaffirme son attachement à l’idée : « Cette métropole, Marseille en a besoin ». Tout en prenant soin de nuancer sa position dans la phrase suivante : « Même si j’ai dit au gouvernement que 93 communes, comme dans le projet du gouvernement, c’est aller trop vite, trop loin, trop fort. La métropole doit respecter les équilibres, l’équité et la justice entre les communes ».

Les maires des communes alentours de Marseille, justement, siègent au sein d’un conseil paritaire de projet qui permet de modifier à la marge la loi, qui donnera naissance à la métropole en 2016, et qui doit repasser à l’Assemblée nationale à l’automne. Parmi les arguments avancés par les maires, le nombre de compétences trop élevé de la métropole. Le maire de Marseille, lui, entend se battre pour que les maires conservent « le plan local d’urbanisme ». Aujourd’hui, Jean-Claude Gaudin est sceptique et doute de la volonté politique du gouvernement socialiste :

« Les métropoles nous ont été imposées manu militari pour que Claude Bartolone soit un jour le président de celle de Paris et parce que le gouvernement croyait que mon concurrent pourrait gagner à Marseille. Nous étions à un an des primaires socialistes et cela semblait aller de soi. Mais les municipales ont changé la donne et je ne suis pas certain que le gouvernement soit aussi volontaire aujourd’hui. Malgré la défaite de mon concurrent socialiste, l’État doit aller au bout du projet, sans le dénaturer ni le détourner de son objectif. La métropole n’a de sens que si elle se substitue aux six intercommunalités existantes et dispose d’une fiscalité unique et de moyens financiers pérennes ».

Enfin alors qu’il fête ses 75 ans mercredi 8 octobre, Jean-Claude Gaudin réaffirme qu’il ne sera pas candidat à la présidence de la métropole d’Aix-Marseille-Provence. Après une année électorale très intense, il compte d’abord « savourer ». Pas sur que tout le monde apprécie…

 

(photo de Une : wikimedia commons)

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.