L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Open innovation] Ticket for change fait étape à Marseille, la ville « inspirante »

0

Le tour national Ticket for change rassemblant des jeunes porteurs de projet a fait une escale fertile à Marseille. Reportage.

« 12 jours pour changer ta vie, le reste de ta vie pour changer celles des autres », c’est la devise ambitieuse du Ticket For Change 2015. Ce « tour de France des entrepreneurs du changement » faisait escale à Marseille ce jeudi 27 aout pour son deuxième jour. Au total, 58 candidats (50 entrepreneurs et 10 intrapreneurs, des salariés prêts à passer à l’action) répartis en 15 équipes, effectuent ce « voyage déclic. »

Répartis dans 3 bus, ils ont 12 jours pour sillonner six villes de la France, à la recherche d’inspiration pour entreprendre autrement. Et pour la deuxième étape du tour, trois temps fort ont marqué la journée. C’est à La Boate dans le centre-ville de Marseille que nous les avons rencontrés lors de leur première activité, Explor’Action, 4 heures de course dans la ville pour découvrir et s’inspirer de ceux qui changent la ville.

La Boate est un espace de coworking pionnier à Marseille. Qualifiée de « The Place To be pour entreprendre » par Ticket For Change, la « petite fabrique d’innovations » accueille chacun de ses groupes pendant une heure. Les 10 premiers entrepreneurs arrivent à 12h30 en fanfare. Aussitôt installés, ils rencontrent l’équipe de La Boate et quelques-uns des coworkers permanents et nomades de ce tiers-lieux. Objectif : découvrir tous les avantages de cette « communauté d’intérêt » comme la qualifie Martine Sousse, sa fondatrice.

Ticket for Change.
L’étape marseillaise en images

Venus de Bordeaux, Nantes, Nice ou encore Paris, les candidats échangent et posent des questions. Eux aussi, comme les coworkers, sont porteurs de projets. De l’aide à la réinsertion professionnelle, à la lutte contre le gaspillage en passant par un projet de mode responsable ou encore l’idée d’une formation des métiers de l’hôtellerie/restauration pour les mères célibataires, les participants ont de quoi s’inspirer dans ce lieu d’innovation porté sur le numérique.

Aline est une costumière de 27 ans qui vient de Nice et qui n’a pas un mais deux projets ! Dans la culture pour « créer un endroit comme la Friche de la Belle de Mai que [je]découvre aujourd’hui ». Mais aussi dans l’environnement au travers du « UpCycling » ou « Surcyclage », en utilisant des chutes de vêtements ou des tissus non utilisés pour en faire des pièces uniques. Pour Aline, Ticket For Change est un « tremplin pour définir son projet » mais aussi « un accélérateur qui rend plus confiante et permet de bénéficier de l’énergie de toute une communauté d’entrepreneurs ».

Le temps presse, il est l’heure du défi. Et c’est Julien, co-worker mais aussi Yumper (membre de la Yump académie) qui s’y colle. En pleine création de son entreprise, l’Abricotoit (aménagement et entretien de potagers sur les toits), le jeune entrepreneur propose aux candidats de trouver 100 idées économiques pour qu’il puisse se payer mais aussi investir dans la recherche et le développement de son entreprise. « Publier des livres, intervenir auprès des écoles, vendre ses récoltes sous forme de paniers », les idées fusent et elles sont bonnes.

Il est l’heure de partir pour les équipes qui doivent chacune se rendre dans trois lieux d’inspiration différents. La Ruche, Potentielles ou Inter-Made sont partenaires de cette étape marseillaise. A La Boate, le débat aura eu le mérite d’être inspirant et animé. La place du coworking et ses avantages dans la création d’entreprise est un sujet qui concerne tous les entrepreneurs en herbe du Ticket For Change.

Changement d’ambiance. La suite se déroule autour d’un « cocktail de solution » dans le lieu emblématique d’innovation qu’est la Friche Belle de Mai. Un verre à la main, les participants du tour, en polo rouge, rencontrent les entrepreneurs du changement de la région Paca, et échangent avec eux et notamment Laurent Laik, parrain de l’édition marseillaise.

Laurent Laik, DG du groupe La Varappe à Aubagne, est un entrepreneur social qui a mis en place le projet unique de retaper des conteneurs en fin de vie pour en créer des logements sociaux ou des bureaux, grâce à l’emploi de salariés en insertion. Un entrepreneur du changement qui avait quelques conseils à donner à ceux qui souhaitent passer du rêve à l’action : « Il faut que l’on soit des rebelles constructifs ! C’est à dire utiliser les opportunités de la crise et de la mutation de cette société pour pouvoir développer un projet entrepreneurial et donc ne pas écouter le bien pensant actuel pour pouvoir faire un projet et s’éclater ». Et pour cet entrepreneur ambitieux, « Marseille est une terre propice à l’entrepreneuriat ». « Terre d’accueil cosmopolite, il y a l’opportunité de réduire les inégalités dans cette ville créative où l’on peut tester une idée et avoir un retour immédiat ».

Sur un air de Beatbox, la soirée s’achève pour nous mais pas pour les « polos rouges » qui assistent à la soirée « rêver grand, agir maintenant ». Les grands entrepreneurs partagent leurs aventurent. Près de nous, un participant studieux très concentré. Normal c’est Etienne, 38 ans, un intrapreneur dont le tour et la formation sont payés intégralement par son entreprise, Seb (leader mondial du petit équipement domestique).

Il souhaite créer une activité sociale et économique avec l’aide et le soutien de son entreprise : « un réseau de cantines solidaires de quartier pour lutter contre la solitude. » Ce tour, c’est surtout une « validation de [mon] potentiel » au travers de ceux qui écoutent le projet et adhérent à l’idée. Etienne doit même rencontrer une personne qui souhaite déjà développer une cantine solidaire à Marseille.

Inspiration, rencontres, tremplin. Les candidats ont trouvé à Marseille une belle énergie et un réseau de soutiens pour ceux qui souhaitent entreprendre. Le 4 septembre prochain ils présenteront leurs 58 projets devant 800 personnes à Paris, avant d’entamer les 10 mois du programme Ticket for Action, pour mettre en place leur projet en étant suivis et accompagnés. A l’année prochaine !

Partagez

Localité(s) :

Rue de la Paix Marcel Paul, 13001 Marseille, France

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.