L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Point de vue] Et si l’on créait une mutuelle communale pour les Marseillais !

3

Adrien Sergent, nouveau contributeur de GoMet’ et auteur du blog marseillais « Le Mistralien », explore la piste des mutuelles locales pour lutter contre la précarité en matière de santé. Les expériences se multiplient. Tour d’horizon.

Et si on créait une mutuelle communale ? C’est une idée dans l’air du temps qui vient à l’esprit de plus en plus de citoyens et qui prend tout son sens à l’heure où un nombre croissant de personnes doivent renoncer à l’accès aux soins faute de moyens financiers suffisants. C’est le cas de plus de quatre millions de Français actuellement. Quand la mutuelle devient un produit de luxe pour une importante partie des citoyens, voilà le genre d’initiative bienvenue pour garantir l’accès aux soins à tous ! Et même pour vous citoyens ayant déjà une mutuelle complémentaire, honnêtement en êtes-vous vraiment satisfaits ? N’en avez-vous pas marre d’avoir la désagréable impression de la payer trop cher pour les services qu’elle vous offre en contrepartie ? D’être pris pour un pigeon quand pour une fois vous avez besoin d’elle et qu’elle ne répond pas présente en vous remboursant mal ? N’êtes-vous pas agacé d’être si peu considéré par votre mutuelle, d’être traité comme un simple numéro de dossier et baladé de standard téléphonique en standard téléphonique sans personne pour répondre simplement à vos questions ou pour vous aider à résoudre votre problème ?

Si la réponse à toutes ces interrogations est oui, et bien alors sachez que ce n’est pas une fatalité et qu’une solution existe pour vous aussi : la mutuelle communale. Elle est le moyen idéal pour faire changer les choses et vous faire profiter d’une mutuelle de proximité à moindre prix. Mais avant d’aller plus loin dans l’explication de cette belle initiative citoyenne, commençons par le commencement : une mutuelle communale c’est quoi exactement ? Les médias nationaux et locaux l’ont quelques fois évoquée ces derniers mois, mais pour ceux qui ne savent pas ce que c’est ou qui aimeraient en savoir plus sur son fonctionnement, les réponses sont dans les lignes qui suivent.

Mutuelle communale : Kézako ?

L’idée de mutuelle communale est née à deux pas de chez nous dans le département voisin du Vaucluse, plus précisément dans la paisible petite ville de Caumon-sur-Durance peuplée de 4 000 habitants. Le principe est très simple : un peu comme sur le modèle des achats groupés, une commune négocie un tarif auprès de mutuelles en profitant de l’effet de masse pour obtenir des tarifs et services préférentiels. Et nul besoin d’être des millions de personnes pour que cela marche. Avec à peine quelques centaines d’habitants-adhérents au projet, les communes ont déjà obtenu de très grandes réductions tarifaires !

Alors imaginez l’effet produit si dans une grande métropole comme Marseille, nous étions des milliers voire des dizaines de milliers à y participer. Cette belle idée, en à peine plus d’un an, a largement prouvé son efficacité et a essaimé dans plusieurs villes de toute la France et aujourd’hui même de grandes métropoles comme Bordeaux ou Paris songent à adopter un dispositif similaire. Le résultat est en effet largement à la hauteur des espérances.

Prenons l’exemple de la mutuelle communale de Caumon-sur-Durance : avec à peine une centaine d’adhérents la cotisation de base est au prix unique extrêmement attractif de 47 euros par mois et ce sans différence de prix selon les tranches d’âge, il permet ainsi aux seniors de se sentir solidaires des plus jeunes et inversement, créant ainsi une véritable solidarité intergénérationnelle ! La mutuelle communale est un concept évolutif et qui peut s’adapter au projet de chaque commune. Si la ville de Caumon a choisi une mutuelle communale au tarif unique de 47 euros par mois dans une optique solidaire, d’autres municipalités ont, elles, opté pour des contrats avec plusieurs tranches de prix selon le profil de l’adhérent.

C’est le cas par exemple de la petite ville de Mormant dans le Rhône qui propose trois tarifs : 33 euros par mois pour les personnes seules, 79 euros par mois pour les familles et 71 euros pour les personnes âgées avec différents niveaux de garanties. Si le tarif variable est un peu moins solidaire pour les familles et les seniors à la différence du tarif unique, lui plus égalitaire, il reste quand même un mode de fonctionnement permettant aux adhérents d’être largement gagnants comparé aux offres classiques des mutuelles !

L’Union fait la force !

Si de petites villes peuplées d’à peine quelques milliers d’habitants réussissent l’exploit d’obtenir des tarifs très avantageux, imaginez ce qu’une grande commune comme Marseille avec près de 900 000 habitants pourrait arriver à négocier ! Et je ne vous parle même pas de l’hypothèse où cela serait l’ensemble de la métropole marseillaise (avec près de deux millions d’habitants) qui adoptait cette initiative transformant ainsi la mutuelle communale en mutuelle métropolitaine. La force de persuasion que nous aurions, serait gigantesque face aux sociétés de mutuelles pour obtenir des tarifs avantageux et des services préférentiels pour l’ensemble des citoyens volontaires désirant participer à ce projet.

Et même si au début l’initiative est délimitée uniquement à la commune de Marseille, rien n’empêche que l’ensemble des personnes travaillant dans la cité phocéenne puisse y avoir accès élargissant ainsi considérablement le nombre de citoyens pouvant participer à ce projet. N’oublions pas qu’un seul client isolé ne peut pas faire grand chose pour la défense de ses droits face à une mutuelle qui pèse plusieurs milliards d’euros. Par contre, si nous sommes 10 000 voire 100 000 citoyens unis dans une mutuelle communale avec un contrat en commun le rapport de force changerait totalement et basculerait en notre faveur, nous aurions ainsi un immense poids dans les négociations et une réelle capacité pour obtenir une baisse des tarifs et de meilleurs services auprès de la société mutualiste !

Une mutuelle communale en résumé c’est…

> Un meilleur accès aux soins (notamment dentaires et oculaires) pour les plus de quatre millions de Français qui ne peuvent pas souscrire à une mutuelle classique pour des raisons financières.
> De substantielles économies d’argent pour les citoyens disposant déjà d’une mutuelle et qui obtiendront ainsi une meilleure qualité de service, plus de proximité et des tarifs moins chers en optant pour la mutuelle communale.
> Revenir à l’esprit originel des mutuelles qui est de promouvoir la solidarité entre les citoyens, aussi bien financière que générationnelle, et de tisser du lien social entre les habitants d’une même commune.

Et vous qu’en pensez vous, aimeriez vous qu’existe à Marseille une telle mutuelle communale ? Seriez-vous prêt à y souscrire ? Et si oui quels services souhaiteriez vous qu’elle comporte : par exemple préféreriez vous qu’elle soit dotée d’un tarif fixe pour tous afin d’assurer une plus grande solidarité entre les citoyens ou bien alors plutôt un prix variable selon la situation de l’adhérent (célibataire, famille, personne âgée etc) ? Faites-nous partager vos avis et suggestions en commentaires ! Et surtout si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à « liker » et à le diffuser autour de vous sur les réseaux sociaux via Facebook ou Twitter !

En avoir plus :

Si vous souhaitez en savoir plus sur les initiatives de mutuelle communale qui ont déjà été lancées en France, je vous invite à consulter les liens suivants :
> Découvrez le portrait de Véronique Debut fondatrice de la première mutuelle communale à Caumon-sur-Durance. 
> Un article du Figaro listant les communes qui ont sauté le pas et ont décidé de monter leur propre mutuelle communale 
> Pour aller plus loin et mettre en place une mutuelle communale dans la ville où vous habitez, rendez-vous sur le site citoyen Bleu Blanc Zebre qui propose un résumé de la marche à suivre pour la mettre en place.

Partagez

Auteur

Adrien Sergent est un entrepreneur numérique passionné par le participatif et les initiatives citoyennes. Amoureux de Marseille et de sa région, il est également l'auteur du blog citoyen "Le Mistralien".

3 commentaires

  1. L’idée de mutuelle communale joue également plus sur la solidarité, je trouve ça plus humain que de choisir chacun se propre mutuelle. La santé constitue de plus un domaine ou la solidarité est primordiale !
    Je suis content que le concept de mutuelle communale se développe de plus en plus, il y a également la ville de Romagnat qui a opté pour la mutuelle communale. Félicitations à eux !

  2. bonjour, notre association mène une opération intitulée, Se Soigner Avec Ma Ville, permettant la mutualisation sur plusieurs communes avec une mutuelle adhérente à la mutualité française et une tarification par tranche d’âge, pour tout renseignement vous pouvez nous contacter via notre site ou au 0811 488 488 ( prix d’un appel local)

    merci pour cet article qui résume bien ces actions.

  3. Je partage complétement cette idée de VERITABLE SOLIDARITE bénéfique à toute la population.

    J’ai 76 ans et ne puis avoir de mutuelle à cause des tarifs trop élevé pour moi.

    L’idée de mutuelle communale est super !
    Il y en a assez de ne vivre que par rapport à l’argent que l’on a ou pas ! !

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.