L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Bilan à mi-saison] Le GS Consolat joue les trouble-fête en National de football (2/5)

0

Sixième du championnat de National à la trêve, Marseille Consolat se stabilise et joue les trouble-fête dans un championnat qu’il a rejoint en 2014.

Etonnant sixième du championnat de National (troisième division) à la trêve, Marseille Consolat continue son développement. Sans fanfaronner, le club fait mieux que de la figuration sans pour autant se voir plus beau que ce qu’il ne l’est.

Pointant à la sixième place du classement de National, le club de Marseille Consolat réalise une première partie de saison pour le moins surprenante. Après 16 journées, il compte 23 points et se place à trois longueurs seulement du podium. Le club est aujourd’hui stabilisé dans un championnat qu’il a rejoint pour la première fois de son histoire en 2014. Mais cela reste fragile. 

Un début de saison canon

Sous la chaleur du mois d’Août, les jaunes et verts réalisent un départ canon, occupant la place de leader au soir de la sixième journée. Un départ qui, selon l’entraîneur Nicolas Usaï, en poste depuis octobre 2014, est dû à plusieurs facteurs. « On a réalisé une très bonne préparation estivale avec de bons matchs amicaux et un brin de réussite qui nous a mis en confiance. En plus, Faiz Selemani met quatre buts sur les trois premiers matchs avant de partir. » En effet, le jeune joueur de 22 ans flambe avant de quitter le club à la fin du mois d’août, mercato oblige, pour découvrir la Ligue 2 avec Niort. Et en coupe de France, les pensionnaires du stade La Martine sont sortis à domicile 1-0 par Evian, pensionnaire de Ligue 2, au septième tour. Pas d’exploits mais une sortie avec les honneurs face à un club qui disputait encore la Ligue 1 en mai dernier.

Des résultats au dessus des attentes, mais pas « d’enflammade »

« On s’était fixé un objectif de 20 points à la trêve. On en a trois de plus, c’est très bien » résume l’entraîneur. Si les résultats se sont normalisés, cette sixième place reste une belle performance pour un club qui détient le plus petit budget de National avec 700 000 euros. Mais dans un championnat très homogène cette saison, garder le sens de la mesure est nécessaire. « On ne vise pas le podium, on a que sept point d’avance sur le premier non-relégable (Béziers) ». Nicolas Usaï préfère regarder derrière, lui qui a sauvé le club des quartiers Nord de la relégation l’année dernière. Il a aujourd’hui conscience qu’une place sur le podium final tiendrait du « miraculeux ».

Tout n’a pas été parfait

Malgré ce beau parcours en championnat, l’entraîneur note quelques regrets. « Jusqu’ici on a eu beaucoup de blessés, des départs en sélection et celui de Selemani. Tout cela fait que l’on a eu du mal à avoir une équipe type ». Autre déception, la retraite de Thomas Deruda à seulement 29 ans. Formé à l’OM, il avait participé au maintien du club la saison dernière.

De plus, si Consolat peut se targuer d’avoir le meilleur bilan de National à l’extérieur, il éprouve de réelles difficultés à domicile, avec seulement deux victoires en sept matchs. Les hommes de Nicolas Usaï ont cependant montré qu’ils étaient capables de belles performances au stade La Martine avec cette belle victoire 3-0 face au leader Belfort le 20 novembre. Un bilan à domicile qu’ils auront l’opportunité d’améliorer dès la reprise avec la réception des Herbiers le 8 janvier, huitième seulement deux points derrière. Assurer rapidement le maintien, avant d’envisager mieux, voilà ce que peut espérer Consolat cette saison. Et il est bien parti pour y arriver.

Lien utile : notre série sur le bilan à mi-saison des clubs d’élite de la métropole
Le Provence Rugby, opération maintien délicate (1/5)

 

Partagez

Localité(s) :

2 Place François de Pelissot, 13015 Marseille, France

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.