L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Editorial] Emmanuel Macron oui, mais encore

0

En Marche sera particulièrement observé et le choix de ceux qui porteront aux législatives ses couleurs sera déterminant pour la suite.

Christian Estrosi se réjouit, ce dimanche 7 mai, que celui qu’il a soutenu lors de ce second tour de la présidentielle, ait obtenu un peu plus de 55% des suffrages dans la région qu’il préside. L’histoire de ce beau pays, qui va des Alpes aux calanques, du Rhône à la Principauté de Monaco, retiendra peut-être que l’ancien maire de Nice n’a pas eu la mémoire courte et a su remercier ceux qui l’avaient fait roi en sa province. Estrosi songeait aussi en commentant ces chiffres à cette jeune Marion Maréchal Le Pen qui attend toujours son heure depuis sa circonscription tremplin du Vaucluse. Pour autant faut-il se voiler la face ? Marine Le Pen a dépassé les 50% dans bien des endroits en Paca et elle a confirmé presque partout l’élan qu’avait pris sa campagne et sans doute ses idées au premier tour. Ceux qui s’en laveraient les mains aujourd’hui en s’abritant derrière les résultats nationaux commettraient une erreur mortelle. 


Oui le FN a fait souche ici pour des bonnes et de mauvaises raisons. Il a prospéré sur des sentiments d’insécurité qu’il a pris soin de connecter à la présence forte d’immigrés et pire d’enfants issus de l’immigration. Il s’est nourri des scandales qui ont souillé des représentants de la République partout dans le département des Bouches-du-Rhône, dans le Vaucluse dans le Var et les Alpes-Maritimes et particulièrement à Marseille. Il s’est fait le porte-parole des invisibles, ces familles souvent au-dessous du seuil de pauvreté qui ne survivaient que par les miettes jetées par quelques édiles clientélistes.


La gauche et la droite républicaines n’ont depuis 1986 jamais été capables d’inverser le cours de ce torrent brutal. Qu’importe pour les « gens » comme les appelle désormais M. Mélenchon que tel élu du FN soit brutal, tel autre népotique, ou encore affairiste, ils ont comme le souhaitait le leader de la France Insoumise dégagé les sortants et cela suffit à ceux qui ne croient plus en rien. Dans les heures qui viennent les républicains et les centristes qui sont leurs obligés vont tenter de parler d’une même voix. On appellera une fois à la rescousse les vieux sages à commencer par Jean-Claude Gaudin qui sortira de sa cuisine les vieilles marmites qui ont permis de mitonner depuis cinq décennies tant de tambouilles électorales. A gauche, sur l’air de « je vous l’avais dit », on en fera de même avec le toupet de ceux qui imputent à la terre entière cette défaite qui était pourtant inscrite dans leurs pratiques.

Le FN, qui remettra à plus tard l’aggiornamento qu’appelait de ses vœux ce dimanche Marine Le Pen, et ses sbires les plus proches se pourlèchent les babines au regard des scores flatteurs de cette présidentielle en Paca. Les triangulaires ou les quadrangulaires vont lui permettre de partir à la chasse avec quelques belles espérances.

Reste le parti du président Macron En Marche. Il a la très lourde responsabilité ici d’effacer l’opprobre qui a durablement frappé la région et la ville de Marseille. Il sera particulièrement observé et le choix de ceux qui porteront aux législatives ses couleurs sera déterminant. Si des complicités, des passerelles, des complaisances sont détectées la marche sera stoppée net. Le guérinisme et le gaudinisme ont été sanctionnés ce dimanche. S’ils devaient enfiler le costume du plus jeune président de la Vème République, En Marche prendrait brutalement un coup de vieux.

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.