L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Aix-en-Provence

[Echos de la santé] Innovations en cardiologie, alternative à la Paces, SuperSonic Imagine, diététique et nutrition

0

Recherche, système de santé, hôpitaux, biotech… Chaque semaine les échos de la filière santé métropolitaine sont dans Gomet’.

Infarctus du myocarde et embolie pulmonaire : deux innovations en cardiologie à l’Hôpital Nord

Deux dispositifs innovants viennent renforcer l’arsenal thérapeutique proposé aux patients par le service de cardiologie de l’hôpital Nord. Le service de cardiologie dirigé par le Pr Franck Paganelli a obtenu récemment un équipement de dernière génération pour les patients présentant la forme la plus grave d’infarctus du myocarde : le choc cardiogénique. Le muscle cardiaque ne peut plus assurer son travail, ce qui provoque une hypotension artérielle sévère entraînant une insuffisance d’autres organes. Le taux de mortalité est de l’ordre de 50%. L’équipe utilise désormais un dispositif d’assistance cardiaque mis en place sans chirurgie au cours d’une coronarographie, qui permet de suppléer temporairement le cœur défaillant. « Ce dispositif innovant dénommé Impella a été utilisé à deux reprises depuis le début de l’année pour des patients présentant un état de choc cardiogénique lié à un infarctus. Ils ont ainsi été traités de manière efficace et ont pu regagner leur domicile à la fin de leur traitement », détaille le Pr Laurent Bonello, responsable de l’unité de soins intensifs en cardiologie.

Quant à l’embolie pulmonaire, elle est l’une des premières causes de décès en France. La prise en charge de cette pathologie réside dans un traitement anticoagulant pour réduire le risque d’extension de la thrombose et de récidive, mais le délai d’action est long. Pour les cas les plus critiques, la thrombolyse systémique était jusqu’à présent la seule thérapeutique capable de dissoudre activement le caillot responsable de l’obstruction artérielle pulmonaire. Mais cette thérapie s’accompagne d’un risque hémorragique élevé, notamment intracérébral, et est contre-indiquée chez les patients considérés comme fragiles. Depuis quelques mois, un système de thrombolyse in situ aidé par les ultrasons est disponible. Ce dispositif très innovant, efficace, simple à mettre en place et sécurisé permet de réduire drastiquement la dose de thrombolytique utilisée et par conséquent le risque hémorragique.

« Un premier patient a bénéficié avec succès de cette nouvelle technique en début d’année au sein du service de cardiologie, explique le Pr Laurent Bonello. Il présentait un état de choc lié à une embolie pulmonaire bilatérale mettant en jeu son pronostic vital. La thrombolyse étant contre-indiquée dans ce cas, il a pu bénéficier de la technique du cathéter de thrombolyse in situ guidé par les ultrasons. La procédure s’est déroulée sans complications permettant une amélioration rapide de son état clinique : il a pu regagner son domicile quatre jours après sans séquelle cardiaque. » Pour permettre au plus grand nombre de bénéficier de cette nouvelle technique, le service de cardiologie de l’Hôpital Nord et le Samu 13 travaillent actuellement à la mise en place d’une filière départementale dédiée.

Etudes de médecine : Aix-Marseille expérimente une alternative à la Paces

La Paces, ou première année commune aux études de santé, ne sera désormais plus la seule voie d’accès pour intégrer certaines filières. L’université d’Aix-Marseille démarre à la rentrée 2017 un dispositif de type AlterPaces pour les quatre filières de santé : maïeutique, médecine, odontologie et pharmacie, ouvert à des étudiants inscrits en 2e ou 3e année de certaines licences. La validation d’une L2 ou L3 d’une licence existante adaptée, ainsi que la validation d’une à quatre unités d’enseignement complémentaire permettra ainsi la poursuite d’études dans les filières médicales proposées par l’université. 7 % du numerus clausus pour l’ensemble des filières de santé en 2018 et en 2019 sont concernés par ce dispositif.

SuperSonic Imagine affiche pour le premier trimestre 2017 une croissance à 16%

SuperSonic Imagine, société aixoise, spécialisée dans l’imagerie médicale par ultrasons annonce son chiffre d’affaires pour le 1er trimestre 2017. « Le 1er trimestre 2017 est très satisfaisant avec une croissance de nos ventes à hauteur de 16% générée par nos trois régions cibles : EMEA, Amériques et Asie, commente Michèle Lesieur, présidente du directoire. Cette performance est portée par un excellent résultat aux États-Unis (+37%) et en Chine (+21%). Nous bénéficions également de l’impact de l’augmentation de notre base installée au travers d’une très forte progression des Services (+31%). Avec ce troisième trimestre consécutif de croissance, nous entrons dans une nouvelle phase d’expansion de SuperSonic Imagine. » La société fondée en 2005 envisage ainsi de développer une stratégie focalisée en clinique sur le sein et le foie, un focus géographique sur la Chine, les États-Unis et la France, des innovations technologiques ayant un fort impact clinique de plus en plus reconnu et le développement de ventes récurrentes sur une base installée en forte croissance. « L’augmentation de capital que nous devons réaliser au 2ème trimestre 2017 viendra supporter cette nouvelle dynamique pour laquelle nous sommes confiants », conclut Michèle Lesieur. 

Les journées nationales de diététique et de nutrition

Demain aura lieu la dernière journée nationale de diététique et de nutrition 2017, à l’amphithéâtre HA1 de l’hôpital de la Timone. Au programme, un tour d’horizon des différentes actualités dans ce domaine, avec une intervention sur la programmation nutritionnelle par le Dr Armand, une conférence sur l’amélioration de l’alimentation des populations vulnérables, une réflexion sur les phosphates, et la nutrition connectée. A 14h, une conférence du Dr Ferry sur le thème : « Mieux manger pour mieux vieillir : une stratégie gagnante ».

 

La rubrique santé de Gomet’ est réalisée avec le soutien

Logo labo PVP HD détouré
mini bando Interpro santé

Partagez

Localité(s) :

510 Rue René Descartes, 13290 Aix-en-Provence, France

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.