L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Cabriès

Le Département lance un vaste programme en faveur de la sécurité

0

La question de la sécurité était au cœur du conseil départemental du vendredi 30 juin. Nouvel équipement immobilier de la gendarmerie départementale des Bouches-du-Rhône, réhabilitation ou nouvelles casernes d’incendie et de secours ou encore convention de partenariat entre l’institution et le Sdis, le Département ne badine pas avec la protection des biens et des personnes. 

« La lutte contre l’insécurité est une priorité pour nos concitoyens. Face à la multiplication des actes terroristes, il est nécessaire de renforcer la collaboration du Conseil départemental et de la gendarmerie nationale dans les Bouches-du-Rhône ». C’est sur constat que différents projets en matière de sécurité ont été abordés ce matin en ouverture de l’assemblée départementale.

Et pour témoigner de leur « excellente collaboration », avec la gendarmerie nationale, le général Pidoux et le colonel Ferrand étaient présents en préambule de cette séance départementale, permettant ainsi d’aborder le programme « sans précédent », lancé en faveur de la sécurité dans les Bouches-du-Rhône.

Afin de disposer de casernes modernes et sécurisés, pour une meilleure efficacité opérationnelle, un programme d’extension et de construction de casernes de gendarmerie va être mis en œuvre dans le département, ainsi qu’un programme de maintenance des casernes propriétés du Conseil départemental. Huit opérations de construction au total et deux extensions sont envisagées (voir tableau) pour un investissement prévisionnel à hauteur de 28,45 millions d’euros.

programme de construction de caserne

Cette convention relative à l’équipement immobilier de la gendarmerie nationale des Bouches-du-Rhône, votée à l’unanimité est une première en France, marquant une implication très forte du Département. « Il nous paraissait évident d’apporter notre contribution », a assuré la présidente, fière de diriger un Département précurseur dans différents domaines. « On va bientôt lancer des labels, plaisante-t-elle, mais plus sérieusement, la sécurité nous tient à cœur et nous préoccupe. On essaye de prendre le maximum de mesures. C’est un travail collectif important avec une vision des choses différente que par le passé. Nous ne devons plus nous dire c’est l’Etat, on ne s’en préoccupe pas, il faut que l’ensemble des partenaires soit en phase pour apporter les meilleures solutions à nos populations ». 

Cinq réhabilitations, trois extensions et deux constructions de centres d’incendies et de secours

Suivant ce principe de Martine Vassal, c’est sur un autre volet de la sécurité que le Département a décidé de (s’)investir : les centres d’incendies et de secours. Le schéma départemental d’analyse et de couverture des risques (SDACR), a pour objectif d’assurer, d’une manière pérenne et complète, une couverture opérationnelle pertinente de l’ensemble des risques. Or, le SDACR a révélé le besoin de constructions nouvelles, soit en lieu et place des anciennes casernes, soit en complément de l’existant plus suffisant pour des raisons de croissance démographique ou du fait de l’émergence de risques nouveaux sur le territoire du département.

Ainsi, il est envisagé de construire deux nouveaux équipements, dont la maîtrise d’œuvre est assurée par le Département, regroupant toutes les missions dévolues à un centre de secours : la prévention et la lutte contre les incendies et les autres accidents, sinistres et catastrophes, la prévention des risques technologiques et les secours d’urgence.  Le premier sera situé sur la commune d’Aix-en-Provence dans le quartier dit « Carcassonne », à l’angle de la rue des martyrs de la résistance aixoise et de l’avenue Pierre de Coubertin. Elle verra le jour sur un terrain de 1 693 m² avec des bâtiments affectés à l’administration, aux services et lieux de vie (994 m²) et des locaux techniques de réserve et remise pour véhicules (699 m²).

L’effectif opérationnel du centre de secours devrait être de treize sapeurs-pompiers en garde de jour et treize de nuit. De plus, quatre agents (un administratif et trois techniciens) seront également présents en journée. Le centre de secours devrait compter quarante-cinq personnes. Le coût prévisionnel estimé à un peu plus 4 millions.

L’autre équipement regroupant les mêmes missions sera construit sur la commune de Cabriès, quartier Saint-Pierre sur une surface totale de 2 216 m² : 911 m² pour des bâtiments administratifs et autres services et 1305 m² de locaux techniques… Là aussi, treize sapeurs-pompiers en garde de jour et treize de nuit seront affectés au site ainsi que trois autres agents (un administratif/technique et deux officiers d’encadrement) pour la journée. Quarante quatre personnes devraient occuper les lieux. Ce programme de construction du centre de secours de l’Arbois à Cabriès, est évalué, lui, à plus de 5 millions d’euros.

Pour les deux équipements, les surfaces extérieures seront aménagées pour accueillir notamment des aires de manœuvre, de lavage et de stationnement, des espaces verts et un puisard d’exercice.

Les centres d’incendie et de secours d’Istres, de Sainte-Victoire, de Senas, du Merle, de l’Arbois, de Tarascon et de Fos-Tonkin, feront l’objet, quant à eux, de travaux d’extension ou de réhabilitation lourde. Par ailleurs, le Département assure également la maîtrise d’ouvrage des travaux de délocalisation du pôle logistique du Sdis. Pour mémoire, la commission permanente du Conseil départemental a d’ores et déjà approuvé les programmes et le financement pour l’extension du centre d’incendie et de secours de Lambesc, Roquevaire et d’Allauch.

Avec 1 192 sapeurs-pompiers professionnels et 4 464 sapeurs-pompiers volontaires pour une population couverte de près de 1 100 000 habitants, le Sdis des Bouches-du-Rhône est l’un des plus importants de France. Il est organisé en un corps départemental comprenant des groupements fonctionnels regroupés au sein de soixante deux centres d’intervention répartis en cinq centres de secours principaux et cinquante sept centres d’incendie et de secours.

Emploi, lutte contre les incendies, agriculture, mobilité, sport, le Département en soutien. Les conseillers départementaux se sont réunis en commission permanente sous la présidente de Martine Vassal ce vendredi 30 juin 2017 pour examiner les rapports inscrits à l’ordre du jour ; ils ont notamment décidé : d’accorder dans le cadre du « Pacte objectifs pour l’emploi» du Département un montant global de subventions de 500 000 euros, afin de favoriser l’accès au monde du travail auprès de diverses associations. Dans ce même cadre, la commission permanente a décidé d’accorder à la Maison méditerranéenne des métiers de la mode et à la Confédération des petites et moyennes entreprises une subvention de 50 000 euros chacune ; d’attribuer près de 80 000 euros de subventions à différentes communes afin de les accompagner dans l’amélioration de l’entretien des forêts communales et la défense contre les incendies, alors que plusieurs incendies importants ont déjà détruit plusieurs hectares de massifs en ce début d’été ; d’accorder, dans le cadre de son programme de recherche-expérimentation 2017, une subvention de 70 000 euros à la station arboricole La Pugère, dont la mission est la création, l’évaluation et l’intégration de l’innovation dans l’arboriculture ; de lancer une concertation publique pour la liaison routière entre Arles et Salins-de-Giraud qui permettrait de se substituer à l’actuel bac de Barcarin ; enfin, dans le cadre du Tour de France 2017, plus grand événement sportif annuel, le Département s’est également porté candidat à l’organisation d’un prochain « Grand départ » du Tour de France dans les Bouches-du-Rhône.

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.