L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Aix-en-Provence

[Carnet] Jean-Bernard Raimond, l’ex qui rêvait d’Aix

2

L’ancien ministre des Affaires étrangères et député des Bouches-du-Rhône, Jean-Bernard Raimond, est décédé à Neuilly à l’âge de 90 ans.

Il avait été directeur de cabinet de Maurice Couve de Murville. Le plus britannique de style de nos ministres des Affaires étrangères, Jean-Bernard Raimond, avait également travaillé auprès de Georges Pompidou, dont il suivit les derniers pas en terres étrangères, le visage boursoufflé par la cortisone qui aidait le président de la République à supporter les souffrances qui allaient l’emporter. 


Puis il fit une carrière d’ambassadeur au Maroc, en Pologne, en URSS et enfin au Vatican, avant de rejoindre le gouvernement de Jacques Chirac comme ministre des Affaires étrangères, lors de la première cohabitation (1986-1988). De 1993 à 2002 ce normalien et énarque fut élu et réélu député RPR des Bouches-du Rhône. Il avait alors élu domicile à Aix-en-Provence, où il résidait à quelques mètres de la Rotonde, partageant sa vie avec son épouse Monique Raimond, directrice de la communication du groupe Cardin, et ses deux filles, entre la ville du Roi René et Neuilly.

Il a eu des velléités pour se présenter aux municipales d’Aix, mais s’est toujours heurté à un front du refus.[/pulquote] Il a eu des velléités pour se présenter aux municipales d’Aix, mais s’est toujours heurté à un front du refus qui allait du socialiste Jean-François Picheral, aux élus de droite. Ses bonnes manières juraient, il est vrai avec les us de maquignon qu’affectait Picheral sur les marchés, comme les carambouilles qui ont depuis longtemps troublé les diverses sensibilités du centre et de la droite républicaine aixois. Cet homme de grande culture – il présidait l’association des amis de Jean Giraudoux – aimait recevoir avec son épouse dans les salons d’un hôtel particulier du quartier Mazarin un parterre choisi, pour des concerts classiques, l’été venu. 



Il ne s’opposa pas à sa compagne, lorsqu’elle décida de se présenter avec Maryse Joissains en 2002, mais Monique Raimond, pressentie comme numéro 3 sur la liste de la future maire, renonça au dernier moment, choisissant de rejoindre Charles Millon à Lyon. Les Aixois du cours Mirabeau, où il avait sa table au Grillon, se souviendront peut-être de cet élégant anachronique dans une ville bourgeoise dirigée par une forme de populisme revendiqué. D’autres, à droite et à gauche, ironiseront en l’évoquant, comme le fit Renaud Muselier en 2001 raillant cette « excellence », renvoyée sans ménagement à ses chères études. Sur les rayons de leur bibliothèque ne figurent sûrement pas les quatre ouvrages de l’ancien de la rue d’Ulm, dont un consacré à Gorbatchev et l’autre à Jean-Paul II. Jean-Bernard Raimond vient de mourir à Neuilly à l’âge de 90 ans.

Partagez

Localité(s) :

13100 Aix-en-Provence

Auteur

2 commentaires

  1. Frédéric Brun on

    Merci, cher Hervé Nédélec, pour ce bel hommage retraçant les années aixoises, dont vous étiez l’observateur privilégié.

    Avec mon meilleur souvenir

    Frédéric Brun
    ancien collaborateur de Jean-Bernard Raimond

  2. Très beau commentaire.

    A l’occasion de cette escapade aixoise, nous nous sommes liés, Jean Bernard et moi, d’une profonde amitié qui a pris naissance sur un quiproquo et s’est dévoilée sur les pentes d’un goût commun pour l’anticonformisme.

    En effet, Jean Bernard, sous le duvet élégant de l’ambassadeur, du lettré et de ses fonctions officielles, pétillait de malice et d’esprit frondeur. Il avait l’esprit libre, curieux et pratiquait avec délicatesse le contre-emploi politique que le destin lui avait mis en main.

    Il était au vrai Pompidolien – Mendésiste, profondément humaniste et fort éloigné des caciques de son partie qui tout en respectant l’homme, la carrière et l’intellectuel ne l’ont pas ménagé pour ses choix balladuriens payés au prix fort de son investiture; il avait l’esprit pour une gauche centriste, modéré et moderne et il s’éteint dans l’idée de la mode actuelle.

    Je me souviens d’un homme doux et bon, qui avait pour Aix en Provence, une vision large, s’appuyant tout à la fois sur Iter, le développement des sites d’excellence de nos technopoles et sur tout ce qu’il se sentait capable d’apporter au rayonnement culturel aixois, mais aussi et on l’oubli le plus souvent, sur sa capacité de négociation sur le plan international.

    Humaniste, il s’était attiré les foudres de son parti lors d’une modification de la Loi sur l’avortement, préférant l’avis de son épouse et de ses filles sur le sujet, plutôt que de suivre aveuglement les oukases des chefs de son parti.

    Evidemment, cela ne plaisait pas, bien qu’il eût, pour le défendre, de solides amitiés avec Alain Juppé, ce qui se comprend mais aussi, dans un autre style, avec Charles Pasqua.

    Pour l’anecdote, ce fut l’un de nos rares hommes politiques, avec Felix Ciccolini, qui consacrèrent leurs indemnités entièrement au service de leurs électeurs.

    Son secrétariat répondait scrupuleusement aux multiples demandes et solliciations et il âchait avec bienvaillance de résoudre cas par cas chaque demande.

    Voici l’homme que j’ai connu, à la sensibilité subtile et à l’intelligence rare.

    Dans cet hommage, il ne faut pas oublier Monique, son épouse, qui fût le patient artisan de sa carrière et qui lui apportait la dimension relationnelle qui aurait pu, si le sort des urnes en avait décidé autrement, redonner à notre ville l’éclat retentissant de l’ancienne ville parlementaire qui sommeille toujours en nous.

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.