L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Marseille

[Economie] Budget 2016: la Région Paca met le paquet sur les entreprises et la formation, priorité à l’emploi

1

 Avec 2,2 milliards d’euros de budget de fonctionnement et d’investissement, le président élu en décembre dernier veut mettre le paquet sur les deux objectifs qu’il s’était fixé durant sa campagne : répondre à l’urgence économique, et gagner la bataille de l’emploi. 

« C’est le début d’une nouvelle ère pour la Région », « le  budget de la parole tenue », a insisté Christian Estrosi en présentant, mercredi 30 mars, le premier budget de sa mandature. L’ancien ministre de l’Industrie du gouvernement Fillon l’affirme : il veut mettre l’économie au cœur des priorités de la Région Paca, d’autant qu’avec la loi Notre, les compétences des collectivités territoriales ont été renforcées en la matière. Autres postes budgétaires prioritaires : l’apprentissage, les lycées, et la sécurité dans les transports.

Le paquet sur les entreprises : guichet unique en avril, 93 M€ pour le FIER (Fonds d’Investissement pour les Entreprises de la Région)

 Le message est clair : « les entreprises sont les bienvenues dans notre région et nous allons les aider à s’implanter dans notre territoire », déclare Christian Estrosi. Malgré tous les atouts dont elle dispose, la région Paca affiche un taux de chômage de 12%, soit 2 points de plus que la moyenne nationale. « Nous allons abattre le mur qui s’est érigé. Pendant 18 ans, dans notre région on n’aimait pas forcément le monde de l’entreprise, ce qui ne m’étonne pas quand on est dans la filiation de François Hollande qui a dit qu’il n’aimait pas l’entreprise… », a-t-il  glissé à l’intention de son prédécesseur Michel Vauzelle.

Concrètement, pour soutenir les entreprises, plusieurs mesures sont donc retenues par la nouvelle équipe. D’abord, une augmentation de 12% du  budget des aides directes aux entreprises et de 5,6% des actions en faveur du développement économique, de la formation et de l’apprentissage.

Dès le mois d’avril, le fameux « guichet unique » sera également effectif : porte d’entrée des entreprises, il est censé leur faciliter les démarches et leur ouvrir l’accès aux financements.

Autre nouveauté, le FIER, Fonds d’Investissement pour les Entreprises de la Région, doté de 93M€, sera opérationnel en septembre. Doté de 93 M€, il pourra consentir des prêts, apporter des garanties de prêts bancaires, et entrer au capital des entreprises qui en feraient la demande. Il s’adressera à toutes les entreprises, quels que soient leur taille, leur stade de développement ou la localisation de leur siège social.

Le nouveau président de la Région veut également identifier les filières d’avenir avec douze opérations d’intérêt régional, en utilisant les atouts naturels de la région : la montagne et le littoral. Ainsi, à La Ciotat, plusieurs hectares devraient être utilisés pour accueillir une filière de maintenance des yachts de luxe.

La première smartrégion d’Europe : budget 6,7 M€

Pour que Paca devienne la première « smartrégion «  d’Europe, ce sont 6,7 M€ qui vont être consacrés en 2016 au déploiement du très haut débit et à la transition numérique des entreprises. « Notre région peut revendiquer cinq labels Flexgrid », s’est félicité Christian Estrosi, qui fixe la barre encore plus haut : « Pour attirer les investisseurs, nous devons être les premiers ». Paca veut devenir championne d’Europe sur le développement des objets connectés, un marché en pleine expansion. A la clé : 6 200 emplois pourraient être créés dans les 3 à 4 ans.

Tourisme  et agriculture: près de 26 M€ pour les deux mamelles de Paca

Puissant moteur de l’activité régionale, le tourisme se voit allouer 9,6 M€, dont 5 M€ pour les deux CRT. « Il est important de préserver l’identité de nos territoires. Nous ne voulons pas de la fusion des deux CRT », a assuré Christian Estrosi après les polémiques suscitées par les émoluments du directeur général du CRT Bruno James. L’agriculture bénéficiera d’une enveloppe de 16 M€.

La formation et l’apprentissage: des contrats d’objectifs réhaussés

Avec un budget de 300 M€ consacré à la formation, seulement 48% de ceux qui bénéficient de formations subventionnées par la Région retrouvent un emploi. « Je veux revoir les contrats d’objectifs et imposer une règle de 70% », a promis Christian Estrosi.

 Le budget 2016 prévoit une enveloppe en augmentation de 5,6% pour l’apprentissage, qui doit redevenir une filière d’excellence selon le nouveau président de la Région. 1850 places d’apprentissage seront ouvertes en 2016 ; 73 M€ seront consacrés aux CFA, 55 M€ au projet d’université régionale des métiers et 27 M€  pour les aides aux entreprises qui embauchent des apprentis.

L’attractivité du territoire: un nouveau fonds pour les communes et des ‘smartmountains’ pour les Alpes du Sud

«Plus aucun territoire ne sera oublié » a promis Christian Estrosi, en annonçant le lancement d’un nouveau fonds : le FRAT,  Fonds régional d’aménagement du territoire, sera doté de 8 M€, contre 3 M€ pour l’ancien Fonds de Solidarité Locale. Il permettra aux communes de financer les équipements relevant de leur compétence (écoles, équipements sportifs, jardins d’enfants…) grâce à une subvention pouvant aller jusqu’à 200 000 euros, avec une aide supplémentaire pour les communes de moins de 1 250 habitants.

Les montagnes ne seront pas oubliées, avec le contrat « Smart Mountain » : 100 M€ d’investissements de 2016 à 2020, dont 50% d’aides européennes, pour hisser au meilleur niveau les stations des Alpes du Sud.

Par ailleurs, farouchement opposé à la loi SRU qu’il qualifie de « technocratique », Christian Estrosi veut supprimer ce qu’il considère comme une « double peine » pour les communes qui ne la respectent pas en supprimant le carencement.

La culture : « ce n’est pas un sujet de gauche »; reprise en main des Chorégies d’Orange

« formidable outil de cohésion sociale et d’attractivité » selon le maire de Nice, elle bénéficiera d’un budget en augmentation. « Ce n’est pas un sujet de gauche », a estimé Christian Estrosi, qui a bénéficié du désistement du candidat de gauche pour être élu face au FN. Avec 53 M€ consacrés à la culture, le président de la Région Paca veut notamment reprendre la main aux Chorégies d’Orange  (dont le maire FN de la ville Jacques Bompard tente de prendre le contrôle), avec le soutien de la ministre de la Culture Audrey Azoulay.

Sécurité dans les lycées et les transports: vidéosurveillance renforcée, plan de déradicalisation

Outre l’installation de vidéos dans les trains et dans les gares, au vu des récents attentats, le président Estrosi veut aller plus loin. En s’inspirant par exemple de ce qui a été mis en place en Israël : prévoir des contrôles pour que les terroristes ne puissent plus pénétrer à l’intérieur des 140 gares TER de la région. La mise en sécurité des lycées récolte elle aussi un budget de 1 M€, avec en prime un plan de lutte contre la déradicalisation dans chaque établissement.

Les lycées se voient octroyer une enveloppe de 88 M€ pour leur construction-rénovation. En outre, les associations subventionnées par la Région devront signer une charte des valeurs de la République, dans le but de lutter contre le communautarisme.

 Economie et désendettement: des effectifs sous contrôle

Pour financer ces dépenses, la Région veut redresser ses finances. Rappelant que la Région Paca est la plus endettée de France métropolitaine après l’Ile de France (2,6 Md€ de dettes pour un budget de 2,1 Md€), Christian Estrosi a annoncé un plan d’économies : 44 M€ d’économies de fonctionnement, grâce notamment à la diminution de la masse salariale.

50 départs à la retraite ne seront pas remplacés sur les 18 prochains mois. « Ce budget 2016 est celui du changement de cap, de la rupture avec les habitudes de dépenses », a conclu Christian Estrosi.

 

Liens utiles:

 Vidéo: Christian Estrosi annonce 65 M€ d’économies

Guichet unique, FIER: Christian Estrosi dévoile le calendrier

 

Partagez

Localité(s) :

13002 Marseille

Auteur

Un commentaire

  1. Pingback: Région Paca – Actions pour l’emploi | Section Simiane-Mimet

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.