L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Aix-en-Provence

[Bilan à mi-saison] Le Pays d’Aix université club handball fait de la résistance (3/5)

0

Après deux maintiens successifs en première division, le PAUC Handball espère réitérer une telle performance cette année. Mais il va falloir lutter dur.

« Nous avons connu quelques défaites lors de la préparation. Malgré tout, je pense que nous avons fait un bon recrutement. Nous allons lutter pour le maintien. Cela va être une combat à chaque match. Il faudra essayer de gagner le maximum de points à la maison », prédisait dès septembre Luka Karabatic, joueur phare du Pays d’Aix Université Club Handball (Pauc).
Le Pauc savait donc à quoi s’attendre lors de cette première partie de saison. En effet, le championnat d’élite du handball français est, année après année, davantage relevé avec les cadors historiques tels que Montpellier et Chambéry, les épouvantails récents comme le PSG ou encore Saint-Raphaël qui est venu jouer les trouble-fête. Sans compter que le hasard du calendrier avait réservé un plat de résistance en guise d’entrée dès la journée inaugurale. Les Aixois ont ainsi du se déplacer à Coubertin pour affronter les Parisiens. Un combat a priori inégal au cours duquel le PAUC est tombé avec les honneurs 31 à 27.

Les matchs de préparation n’avaient fourni que très peu de certitudes au coach Zvonimir Serdarusic, ancien manitou tactique de l’un des clubs les plus prestigieux d’Europe, le THV Kiel. Malgré la défaite initiale contre le PSG, les joueurs Aixois sont rassurés par leur prestation. La rencontre suivante contre Créteil se solde alors par une victoire devant 2 500 spectateurs au Gymnase Val de l’Arc. L’affaire était pourtant mal embarquée pour le PAUC mené par deux buts d’écart à la mi-temps. Les multiples arrêts du gardien Yohann Ploquin, homme du match, permettront ensuite aux locaux d’emporter finalement la mise sur le score de 29 à 26.

Mais ce début de saison encourageant n’a pas mis longtemps à s’estomper. Lors des six matchs suivants, le Pauc ne ramène aucun succès dans son escarcelle en vue du maintien en D1 tant désiré. La série semble longue avec des défaites contre Saint-Raphaël, Dunkerque, Nantes et même le voisin Istréen. Seuls deux matchs nuls contre Tremblay et Cesson-Rennes permettent aux Aixois de se mettre des points sous la dent.
Il a fallu attendre la neuvième journée du championnat, en plein mois de novembre, pour que le Pauc mette un terme à cette mauvaise passe. Le club engrange son premier succès en championnat loin de ses terres contre Sélestat. Ploquin est à nouveau déterminant dans l’acquisition de cette victoire et le demi-centre Pierrick Naudin fait le job. Un score de 29 à 26 qui rassure tout le monde.

Le match suivant donne lieu à une affiche contre Montpellier. Le Gymnase Val de l’Arc affiche à nouveau complet. Mais la différence entre les deux équipes est trop flagrante. La sanction ne se fait pas attendre avec une défaite sévère, 33 à 22. « Nous n’étions pas du tout au niveau », constate amèrement Marc Wiltberger, coach adjoint du PAUC.

La soufflante, certainement subie par les joueurs Aixois après le revers cuisant contre Montpellier, remotive le troupes. Ils rectifient le tir et s’imposent lors de la journée suivante à Nîmes 28 à 24. Après une défaite logique contre Chambéry et un nul face à Toulouse, le Pauc achève la première partie de saison avec une victoire contre la lanterne rouge Istres lors du premier match de la phase retour. Aix se classe actuellement à la dixième position et tentera de conforter son maintien en 2015. Le championnat est désormais mis entre parenthèses. Prochain rendez-vous le 11 février 2015 au Val de l’Arc pour un match face à Cesson-Rennes.

(Photo : crédit S. Sauvage / Pauc)

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.