L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole

[Métropole] Manuel Valls appelle à la mobilisation pour construire une « métropole spectaculaire »

0

A la suite du conseil interministériel exceptionnel le 29 mai à Marseille, Manuel Valls et ses ministres annoncent des nouveaux moyens pour la future métropole

Le Premier ministre, Manuel Valls, et neuf de ses ministres se sont rendus le 29 mai dans la métropole Aix-Marseille-Provence pour un comité interministériel exceptionnel afin d’annoncer des mesures visant à accompagner la création et le développement de la deuxième agglomération de France.

Valls dans le rôle de Super Ayrault

C’est donc avec Bernard Cazeneuve (Intérieur), Emmanuel Macron (Economie), Najat Vallaud-Belkacem (Education), Sylvia Pinel (Logement), Marylise Lebranchu (Décentralisation), Patrick Kanner (Ville, Jeunesse, Sport), Myriam El Khomri (Ville), Thierry Braillard (Sport) et Alain Vidalies (Transports) que Manuel Valls s’est déplacé pour accorder des moyens pour la métropole en cours de constitution. Ce comité interministériel dans la deuxième ville de France  « s’inscrit dans la continuité » de celui qui avait été organisé à l’été 2013 par l’ancien premier ministre Jean-Marc Ayrault. Les moyens débloqués faciliteront la mise en place de la métropole Aix Marseille Provence (même si les élus locaux de droite n’en sont pas convaincus) qui est  « déjà là » et qu’il faut  « continuer à construire. » En donnant de nouveaux moyens aux élus locaux, le premier ministre et son gouvernement montrent leur volonté de faire de cette métropole « une nouvelle force de frappe ». 

Une métropole qui sera économiquement forte

L’Etat accordera ainsi un  « surcroît de dotation de 50 millions d’euros » par an, mais face au mécontentement des présidents d’EPCI, le Premier ministre laisse la porte ouverte aux  « négociations. » Par ailleurs, il accordera 30 millions supplémentaires liés à la péréquation. Et encore 1,6 milliard d’euros dans le cadre du plan Etat-Région (un financement qui ne concerne pas qu’Aix Marseille Provence). Ces investissements permettront, selon les mots du chef du gouvernement, de «  mettre en place des projets structurants  » pour « une métropole spectaculaire. »

Parmi ceux-là, l’Etat investit à hauteur de 24 millions d’euros dans les universités et leurs centres de recherche. Sur cette enveloppe destinée à l’ensemble de la métropole, un peu plus de la moitié est destinée au campus Etoile situé dans les quartiers Nord de Marseille. Le projet « Marseille Imunopôle » est lui aussi accompagné par l’Etat avec une enveloppe de 19 millions d’euros. Manuel Valls annonce que son gouvernement promeut le projet « Henri Fabre »-  qui créera 7000 emplois entre 2020 et 2025 autour de l’étang de Berre – et « The Camp », labellisé French Tech. Airbus Helicopters, premier employeur privé de la métropole, sera également aidé via des commandes de l’Etat et des avances remboursables. 

Les transports créeront la cohésion métropolitaine

Aix Marseille Provence se construira également grâce à des projets en matière de transports. Après avoir rappelé l’engagement de l’Etat dans la L2 (autoroute de contournement de Marseille), le Premier ministre a annoncé que l’Etat participerait à  l’aménagement de voies dédiées aux bus entre Aix et Marseille, mais aussi   « à des contournements routiers au niveau de l’étang de Berre »   (Martigues – Port-de-Bouc) à hauteur de 50 millions d’euros. L’Etat financera également des études concernant le projet de tramway marseillais vers le Nord de la ville, jusqu’au lycée Saint-Exupéry. 

Manuel Valls a encore évoqué   « 290 millions d’euros pour des projets ferrés très attendus »  tels que l’amélioration de la ligne de la côte bleue ou la modernisation de la ligne Aix-Gardanne-Marseille pour laquelle l’Etat consacrera 5 millions d’euros supplémentaires. Une nouvelle gare souterraine sera construite au niveau de la gare Saint-Charles. Enfin, c’est le port de Marseille-Fos, et surtout les bassins ouest, qui bénéficieront de « 300 millions d’euros  pour créer des emplois et le rendre plus attractif.»  Le Premier ministre a glissé un mot sur la SNCM en déclarant vouloir   « faire perdurer la desserte de la Corse »  et jugeant cette ambition   « à portée de main. » 

Education, logement, sécurité : rien n’a été oublié

Le comité interministériel a également apporté des solutions en matière de logement. Les 100 millions d’euros encore disponibles sur le compte de l’ANRU sont maintenus, des travaux seront réalisés prochainement à la cité de la Castellane (la dernière visite du Premier Ministre) et le préfet Michel Cadot rencontrera les maires des communes qui ne respectent pas le seuil de 25% de logements sociaux pour fixer des plans de mixité sociale. Si ceux-ci échouent, le préfet délivrera lui-même les permis de construire. Quant à l’opération Euromed, celle-ci devrait produire 14000 logements sur 15 ans. 

En matière de sécurité, la lutte contre les stupéfiants sera renforcée. Des  unités de force mobiles seront fidélisées dans les zones de sécurité prioritaires de la ville de Marseille. Un observatoire de la tranquillité publique sera installé pour mieux coordonner les plaintes des habitants et les actions policières. De plus,  1 million d’euros sera consacré à renforcer la sécurité de l’Hôpital Nord. 

L’éducation n’a pas non plus été laissée de côté. 12 classes seront créées dans les  « réseaux d’éducation prioritaire renforcée de la métropole »  pour les moins de trois ans car selon le Premier ministre  « en agissant tôt on réduit l’échec scolaire ». 4 collèges et 7 écoles des mêmes quartiers bénéficieront dès la rentrée 2015 du plan numérique, soit davantage d’équipements en nouvelles technologies pour ces établissements. Manuel Valls a aussi fait part « d’un million d’euros pour l’accès au sport et à la culture dans les quartiers Nord [de Marseille.]» Enfin, le service militaire volontaire sera ouvert aux jeunes de la métropole, tandis que 200 places de service civique seront ouvertes dans les établissements scolaires et les centres de secours.  

Après ces déclarations, le député socialiste des Bouches-du-Rhône Patrick Mennucci se déclare satisfait : « il leur a mis leur compte. » Mais d’autres élus, comme le président de Marseille Provence Métropole, l’UMP Guy Teissier, restent encore sur leur faim.

L’engagement de l’Etat pour la métropole Aix Marseille Provence : plus de 800 millions d’euros
> 50 millions sur 10 ans =soit 500 millions d’euros en fonds d’amorçage pour la nouvelle collectivité
> 1 million d’euros sur le budget de la politique de la ville
> 311 000 euros pour le plan numérique
> 1 million d’euros pour le sport et la culture à destination de la jeunesse dans les quartiers prioritaires.
> 350 000 euros de matériel pour les forces de l’ordre de la métropole.
> 21 millions d’euros pour les voies de bus entre Aix et Marseille
> 50 millions de travaux routiers
> 60 millions dans des transports collectifs de proximité
> 75 millions dans les trains + 5 millions supplémentaires
> 50 millions pour le contournement Martigues Port de Bouc
> 24 millions dans l’enseignement supérieur et la recherche
> 15 milllions pour l’IHU Méditerranée Infection
> 19 millions pour Marseille Immunopole
> 20,3 M pour la construction de l’Institut méditerranéen de la ville et des territoires
> 1 million pour sécuriser l’hôpital Nord
> Autres : 2000 logements étudiants construits, 35 classes créées sur 3 ans, 200 jeunes en service civique.

(Photo crédit © Jean Yves Delattre)

 

 

Partagez

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.