L'actualité à Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Cassis, La Ciotat, Martigues, Vitrolles, Istres, Salon et dans toute la métropole
> Istres

[Aéronautique] Snecma lance la construction d’un nouveau banc d’essais de moteurs à Istres

0

La Snecma (Safran) un nouveau banc d’essais pour moteurs d’avions à Istres. Nouvel atout pour l’aéronautique dans la métropole. Nous étions (et pas seul !) sur la base 125 pour la pose de la première pierre.

Le motoriste d’avions Snecma (groupe Safran) a officiellement lancé la construction d’un second banc d’essais à l’air libre au sein de son établissement d’Istres (base aérienne 125) mardi 15 septembre. « Cette nouvelle structure, composée d’un banc à l’architecture unique en Europe et d’un bâtiment de contrôle, rivalise avec les meilleures installations mondiales » souligne Snecma qui emploie déjà une centaine de personnes sur place.

La nouvelle installation sera opérationnelle dès mai 2016 pour les essais du moteur Leap (produit avec GE USA) et du démonstrateur Open Rotor (moteur à hélices contrarotatives). Elle pourra également accueillir d’autres configurations de moteurs que Snecma serait amenée à tester dans les années à venir.

Création d’emplois et secteur stratégique


Cette seconde installation qui occupera un terrain de 80 000 m2 viendra compléter celle établie sur le site depuis 1969 pour le développement des programmes moteurs civils et militaires de Snecma et qui accueille actuellement les essais du Silvercrest (moteur nouvelle génération qui équipera notamment le Falcon 5X).



Au total, Snecma a réalisé un investissement de 15 millions d’euros avec le soutien de l’Etat, de la région et du département. « L’enjeu de ce projet structurant pour l’avenir et porteur d’emplois est de dynamiser l’activité aéronautique en région Paca en impliquant davantage le site d’Istres dans le développement de nouveaux moteurs pour l’aviation commerciale, encore plus performants en consommation de carburant et toujours plus respectueux de l’environnement » souligne Snecma.


L’établissement d’Istres a déjà doublé ses effectifs depuis 2013 avec 90 collaborateurs Safran (Snecma, Safran Engineering Services et Labinal Services) qui travaillent aujourd’hui sur le site, contre 45 en 2013. « D’ici à 2020, l’effectif total devrait atteindre 150 personnes » précise l’industriel.



Les élus (la présidente du Conseil départemental Martine Vassal, le vice-président de la Région Paca, Bernard Morel, les maires d’Istres, François Bernardini et de Fos-sur-Mer, René Raimondi, ainsi que le préfet de Région, Stéphane Bouillon), réunis sur place pour la pose de la première pierre, se sont félicités de l’ancrage de Snecma sur le site. Le directeur de Provence Promotion, Philippe Stéfanini, explique à Gomet’ que cet investissement ouvre de nombreuses perspectives pour le tissu régional. « Jusqu’à présent l’aéronautique civile n’était pas représentée dans la région en ce qui concerne les avions. C’est un marché très dynamique sur lequel nous espérons développer le territoire » explique le professionnel des implantations d’entreprises en Provence. »

Mieux comprendre les enjeux du projet :



> Le nouveau banc de plus de 100 tonnes s’articulera autour d’un pylône de 18 mètres de hauteur. Il disposera d’une structure inédite à deux têtes qui permettra d’installer des moteurs d’architectures différentes et sera équipé d’un système d’acquisition de données de 1 200 lignes de mesure (à travers 9 200 mètres de fibre optique) : consommation de carburant, comportement dynamique et mécanique, acoustique, etc. Pour optimiser le recueil et l’analyse des données d’essais, un nouveau bâtiment de contrôle de 660 m2 sera implanté à proximité du banc.


> L’implantation historique, dès 1962, du centre d’essais en vol de Snecma (Safran) sur la base aérienne d’Istres au sein de la DGA, a permis le développement de moteurs d’avions de combat et d’avions civils. Pour répondre aux futures exigences environnementales et aux besoins des compagnies aériennes de réduire leurs coûts en carburant qui représentent actuellement près de la moitié de leur budget, Snecma développe notamment une nouvelle génération de moteur, le Leap, pour une entrée en service dès 2016, avec un gain en consommation de carburant et une nette diminution du bruit perçu.

snecma banc d'essai

Les élus, le préfet et les responsables de Snecma devant l’actuel banc d’essais (Photo JFE)

> L’attribution de la Prime à l’Aménagement du territoire (PAT) marque l’implication forte des pouvoirs publics pour l’aménagement du territoire et le développement. Cette prime à l’aménagement du territoire (PAT) – Etat (450 000 euros) complétée par le Conseil régional et le Conseil départemental (respectivement 225 000 euros) – a été un élément déterminant dans le choix du lieu d’implantation par la Snecma (Safran) de ce second banc à l’air libre dont la localisation était en concurrence avec d’autres sites en Russie, aux Etats-Unis et en Pologne.

> Un projet aux effets positifs sur le territoire. L’enjeu de ce projet structurant pour l’avenir et porteur d’emplois est de dynamiser l’activité aéronautique en région en y introduisant un segment de marché très porteur dans les deux prochaines décennies : celui des avions courts-moyens courrier de l’aviation commerciale. Une opération qui renforce la bonne santé de la filière aéronautique en région, filière d’investissement d’avenir. Selon une étude de l’Insee publiée en juillet dernier,190 entreprises composent à la fin 2013 la filière aéronautique et spatiale en Paca. Ces entreprises régionales emploient 25 300 personnes, dont 18 100 exclusivement dédiés à l’activité aéronautique et spatiale (AS) et créent de l’emploi. La région a ainsi les moyens de jouer un rôle d’importance dans cette filière d’excellence au niveau national.

> Le renforcement du secteur aéronautique s’est appuyé sur la structuration de ses acteurs, avec le pôle de compétitivité Pégase, le projet Henri Fabre….Avec pour objectif de créer un continuum entre les activités de recherche, de transfert et de valorisation. « Une filière d’avenir en région dont la compétitivité est soutenue par l’Etat à travers le programme Investissement d’avenir qui finance des projets innovants comme l’hélicoptère du futur (Airbus) ou la Plate-forme mutualisée d’innovation. Une filière également accompagnée à travers le Contrat de plan Etat-Région (via la formation, la Recherche..) » souligne la préfecture de Région dans un communiqué.

> La filière est créatrice d’emplois : l’effectif salarié y a augmenté de 1,9 % en 2013. Au total, la filière représente 2,2 % de l’emploi marchand de Paca (hors agriculture) et 10,5 % des emplois industriels. Filière innovante en Paca, 40 % des entreprises accomplissent de la recherche et du développement (R&D) et mobilisent pour cela, hors grands constructeurs, l’équivalent de 1 050 emplois à temps plein. 

> Les entreprises de la filière se concentrent autour des sites d’Airbus Helicopters et Thales Alenia Space implantés respectivement à Marignane et à Cannes. Deux entreprises de la filière sur trois travaillent directement avec les grands constructeurs nationaux. Par ailleurs, la filière aéronautique et spatiale est naturellement tournée vers l’international par la nature de ses produits et de ses clients. Hors gros constructeurs, 40 % des clients de l’activité spatiale et 25 % de ceux de l’aéronautique sont à l’étranger.

> Lien utile  :
A lire aussi sur Gomet’ : [Industrie] Aéronautique et spatiale : la filière embauche, exporte et en veut encore !

 

 

Partagez

Localité(s) :

13800 Istres

Auteur

Votre avis nous intéresse, réagissez à cet article

La métropole d'Aix-Marseille-Provence doit voir le jour le 1er janvier 2016. Vous ne vous sentez pas concerné ? Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres, Salon-de-Provence... si vous avez l'habitude de passer d'une ville à l'autre, vous êtes peut-être plus métropolitain que vous ne le pensez. Pour le savoir, faites le test !

Choisissez parmi les 93 communes de la métropole

0%
[ 1 / 11 ] Où habitez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

 
[ 2 / 11 ] Où travaillez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 3 / 11 ] Où faites-vous du sport ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 4 / 11 ] Où sortez-vous le week-end ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 5 / 11 ] Où sortez-vous en semaine ?

3 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 6 / 11 ] Où habite votre famille ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 7 / 11 ] Où vous baignez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 8 / 11 ] Où allez-vous au cinéma ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 9 / 11 ] Où allez-vous au restaurant ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 10 / 11 ] Où vous ressourcez-vous ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.

  
[ 11 / 11 ] Où sont scolarisés vos enfants ?

1 choix maximum. Saisir les premières lettres pour avoir des propositions.